Afrique Australe: Le président de la SADC considère le terrorisme comme une menace mondiale

Maputo — Le président par intérim de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC), Filipe Nyusi, a considéré, mercredi, à Maputo, au Mozambique, les actions de terrorisme dans la région australe comme une "menace mondiale".

S'exprimant lors de la séance d'ouverture du Sommet extraordinaire des chefs d'État et de gouvernement de la SADC, Filipe Nyusi a déclaré que, pour vaincre le terrorisme, « les États membres de l'organisation doivent approfondir leurs connaissances en vue de l'éradiquer dans toute la région ».

Il a souligné que l'attente du Sommet est d'analyser la réponse et le soutien régional de la SADC dans la lutte contre le terrorisme qui ravage le district de la province de Cabo Delgado, au Mozambique.

"Nous avons des garanties dans la réussite de la lutte contre ce fléau pour sauvegarder nos droits culturels et socio-économiques en défense de nos souverainetés", a indiqué le chef de l'Etat mozambicain.

Il a affirmé que malgré les responsabilités de son gouvernement dans la lutte contre le terrorisme dans le pays, il remercie la solidarité et le soutien des États membres et des pays amis qui unissent leurs efforts pour que le terrorisme ne trouve pas de terrain fertile au Mozambique et dans la région.

« Nous sommes certains que nous aurons la SADC comme intervenant actif et principal dans cette lutte. Nous ne nous reposerons pas tant que nous n'aurons pas atteint la victoire finale et la paix dans tous les coins de notre région », a-t-il conclu.

Plus de: ANGOP

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X