Afrique de l'Ouest: LA CEDEAO changera la structure de l'ECOMIG suite à l'élection présidentielle Gambienne prévue pour Décembre

La Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) déclare son intention de procéder à une révision du mandat et de la structure de l'ECOMIG en vue de garantir le bon déroulement de l'élection présidentielle de Décembre 2021. La CEDEAO confirme également sa décision de modifier la structure de l'ECOMIG après l'élection présidentielle.

Concernant la situation humanitaire régionale, " la Conférence a exprimé ses préoccupations concernant la dégradation de la situation humanitaire dans la région suite aux attaques terroristes et aux effets du changement climatique. Dans cette veine, la Conférence réaffirme le besoin de renforcement et de coordination des interventions humanitaires de la CEDEAO avec les organisations d'aide et d'assistance humanitaire. "

Concernant la sécurité et la fluidité maritime dans la région, la CEDEAO renouvelle son appel aux Etats Membres pour une mise en œuvre complète et totale des mesures adoptées, et ce, aux niveaux national, régional et continental, en vue de garantir la sécurité et la fluidité maritime dans le Golfe de Guinée. La Conférence recommande au Président de la Commission la prise de mesures appropriées, en consultation avec les Etats Membres, en vue d'une application maximale de la Structure de Sécurité Maritime de la CEDEAO.

Concernant les performances économiques et la mise en œuvre des programmes d'intégration régionale, la Conférence se réjouit de la relance économique annoncée en 2021 avec une augmentation prévue de 3.5% du PIB suite à une croissance négative de 0.8% en 2020 due aux effets néfastes du COVID-19. " La Conférence exhorte les Etats Membres au renforcement des programmes de stimulation économique ainsi que l'adoption de projets de soutien visant à booster la relance économique. "

" La Conférence note l'importance de la mise en œuvre de programmes cohérents de financement des économies de la région en vue de booster la relance économique. A cet égard, la Conférence se réjouit des maintes initiatives présentement en cours, notamment le Sommet de Paris pour le Financement des Economies Africaines, ainsi que les initiatives du G20 visant à la restructuration de la dette des pays en voie de développement. La Conférence lance un appel pour une mise en œuvre rapide et efficace de ces résolutions. "

" La Conférence applaudit la Banque Africaine de Développement pour le lancement d'un programme d'aide et de soutien aux pays africains, notamment les pays membres de la CEDEAO, en vue de la résolution des difficultés liées à la pandémie du COVID-19. Elle applaudit également le soutien de la Banque Africaine de Développement aux pays du G5 Sahel visant au renforcement et à la consolidation des systèmes nationaux de la santé. La Conférence se réjouit du soutien financier de 22 millions de dollars accordé par la Banque Africaine de Développement à l'Organisation Ouest-Africaine de la Santé. "

" La Conférence prend note de la proposition de la Banque Africaine de Développement concernant la création d'un Mécanisme Africain de Stabilité Financière destiné à la protection du continent Africain contre les chocs endogènes et éxogènes. Cette proposition vise également la création d'Obligations d'Investissement Indexées sur des titres dans le but d'exploiter les ressources sur les marches financiers mondiaux, et ce, en vue d'un renforcement de la sécurité dans la région de la CEDEAO. La Conférence lance donc un appel à la Banque Africaine de Développement pour une collaboration franche et harmonieuse avec la Commission de la CEDEAO en vue de l'impulsion et du développement des Obligations d'Investissement. "

" En outre, la Conférence exhorte la Banque Africaine de Développement à apporter son soutien à la mise en place de structures sanitaires de qualité ainsi qu'au développement et à la croissance d'industries pharmaceutiques dans les pays de la CEDEAO, notamment dans le domaine de la manufacture de vaccins. "

Concernant la présidence de l'Union Africaine, la Conférence a pris note du rapport sur la création d'un Mécanisme visant à garantir un processus de rotation libre, transparent et limpide dans les Etats Membres de la CEDEAO pour l'accession à la Présidence de l'Assemblée de l'Union Africaine lorsque le tour de la CEDEAO se présentera.

" La Conférence approuve le critère de rotation des Etats Membres à la Présidence de l'Union Africaine tel que proposé dans le Rapport. "

59 EME SESSION ORDINAIRE DE LA CONFERENCE DES CHEFS D'ETAT ET DE GOUVERNEMENT DE LA CEDEAO 19 JUIN 2021, REPUBLIQUE DU GHANA

A La Une: Gambie

Plus de: The Point

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X