Afrique: La Fédération doit envoyer un rapport d'information sur Lat Dior au plus tard le 14 juillet (officiel)

Dakar — Le Sénégal, à l'instar des pays dont les stades sont interdits ou provisoirement homologués, doit fournir à la CAF "au plus tard le 14 juillet", un rapport d'information "à jour" avant l'annonce des sites choisis pour abriter les éliminatoires de la Coupe du monde devant démarrer en septembre prochain sur le continent, a appris l'APS de source officielle.

La Confédération africaine de football (CAF) a demandé aux pays dont les stades sont interdits ou provisoirement homologués de fournir "au plus tard le 14 juillet un rapport d'information à jour" aux fins d'évaluation avant de prendre une décision sur les infrastructures devant abriter les éliminatoires de la Coupe du monde en septembre prochain, a annoncé l'instance dirigeante du football africain dans un communiqué.

"Un nouveau cycle d'évaluation des stades sera mené par la CAF afin de vérifier le statut et les conditions des sites proposés. L'évaluation se concentrera principalement sur les stades qui ont été interdits et/ou provisoirement approuvés lors de la précédente série de pré-inspections au cours du mois d'avril dernier", a indiqué le document envoyé aux Fédérations nationales.

Les Associations nationales "sont ainsi priées d'envoyer au département des licences des clubs de la CAF un rapport d'information à jour sur leurs stades au plus tard le 14 juillet 2021".

"Le rapport doit être complété par le responsable des Licences de Clubs de votre fédération et être accompagné de la documentation

demandée, souligne le document précisant que l'Association nationale doit envoyer à la CAF des photos et des vidéos de haute qualité et à jour du terrain de jeu et de tous les domaines/sections mentionnés comme devant être améliorés dans les remarques de la CAF", ajoute la même source.

Elle souligne que "le rapport de stade demandé ci-dessus, comprenant des photos et des vidéos, doit être récent, détaillé, précis et reflétant l'état actuel du stade".

Dans le communiqué, il est indiqué que "sur la base des informations fournies, une décision sera prise jusqu'au 21 juillet par la CAF à l'égard de l'approbation du stade et sur le lieu de vos prochains matchs de qualification pour la prochaine Coupe du Monde de la FIFA (1ère et 2ème Journée)".

Selon le texte, "la CAF pourra décider d'effectuer une visite d'inspection indépendante par l'un de ses experts après réception du rapport envoyé par votre fédération, la visite d'inspection de la CAF n'est cependant pas une condition préalable à sa décision d'approbation d'un stade".

"Si le stade d'un pays ne répond pas aux critères minimaux fixés par la CAF, l'équipe nationale du pays en question devra jouer ses matches dans un stade homologué en dehors de son territoire", souligne le communiqué.

En avril dernier, le stade Lat Dior de Thiès faisait partie d'un lot des stades ne pouvant abriter aucune rencontre internationale, avait décidé la CAF.

Lors de la fenêtre internationale début juin, en dépit des travaux de réhabilitation effectués par la Fédération sénégalaise de football (FSF), Sadio Mané et Cheikhou Kouyaté, entre autres joueurs, ont déploré la qualité de la pelouse du stade Lat Dior de Thiès qui a abrité les matchs amicaux contre la Zambie (3-1) et le Cap Vert (2-0).

Mercredi, en Conseil des ministres, le chef de l'Etat a annoncé la tenue prochaine d'une réunion présidentielle sur le Programme national de construction et de réhabilitation d'infrastructures sportives.

Macky Sall a aussi invité le ministre des Sports "à lui faire parvenir, le 15 juillet 2021 au plus tard, un rapport global sur la situation des infrastructures sportives".

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X