Congo-Kinshasa: Disparition - Un nouveau deuil frappe l'INA

Non encore remis du décès inopiné du regretté contrebassiste Rigobert Mbila, le directeur général Yoka Lye s'afflige d'avoir maintenant à faire face au décès du chef des travaux Dominique Mbembila Mbala intervenue la nuit du 23 juin.

Le Courrier de Kinshasa tient la triste nouvelle du directeur général Yoka Lye. Le Pr Romain Malwengo a renchéri qu'à la différence de Rigobert Mbila, dont la mort inopinée est survenue quelques heures après qu'il s'est plaint de fièvre à l'Institut national des arts (INA) même, Dominique Mbambila, lui, était déjà souffrant. Quoique, comme le premier, il a tiré sa révérence aux alentours de 22heures. Les décès survenus en l'espace d'une semaine, les 15 et 23 juin, réduit l'effectif des enseignants de l'INA. L'on sait que Rigobert Mbila avait pour instrument de prédilection la contrebasse et l'enseignait. De son côté, le chef des travaux Dominique Mbembila était professeur de piano et de solfège.

Avec cette nouvelle disparition, c'est encore un dommage considérable qu'enregistre la communauté entière de l'INA, professeurs et étudiants, affligée. La douleur encore présente dans les lieux est carrément amplifiée. La section musique est bien au regret de ressentir si cruellement son impuissance face à ce terrible coup du sort étant privée ainsi de deux éminents musiciens. Ce, d'autant plus qu'en ce qui concerne le dernier tout fraîchement disparu, son jeune homologue, le Pr Malwengo a indiqué : « Le seul spécialiste en solfège de l'INA est décédé ! ». Il a dès lors confirmé au Courrier de Kinshasa, la mort dans l'âme, qu'il s'agit là d'une « énorme perte à la section musique ». Et de se désoler encore non sans émotion de cette disparition, il a déclare : « C'est le dernier des Mohicans, le doyen qui nous a tous formés qui est décédé ! »

Par ailleurs, le chef de la section musique de l'INA nous a encore appris que le défunt avait été un « ancien du Conservatoire national de musique et d'art dramatique ». Et qu'il était en sus, chef de section honoraire ». Le Pr Malwengo nous a révélé un autre détail, et non des moindres, en témoignage de l'expertise avérée du brillant pianiste. En effet, fort de son savoir-faire, Dominique Mbembila fut « responsable des orgues de la chapelle-crypte Marie-la-Miséricorde de Gbadolite à l'époque du Maréchal Mobutu ». Déjà affecté par le départ inopiné de Rigobert Mbila, il a reconnu que la période est « extrêmement éprouvante », les visages défaits rencontrés dans les couloirs de l'INA en disent long.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X