Angola: ANIESA veut que l'expérience de Cunene se répande dans tout le pays

Cunene (Angola) — L'Autorité nationale d'inspection et de sécurité alimentaire (ANIESA) considère la province de Cunene comme un moteur de son activité, car elle est une passerelle pour divers produits du pays.

La province borde la République de la Namibe et, pour cette raison, diverses marchandises y transitent et en sortent.

Le fait a été exprimé mercredi, par l'inspecteur général adjoint de l'ANIESA, Domingos Mucumbi, lors d'une séance de clarification sur le rôle de l'institution dans le domaine de l'activité économique aux administrateurs municipaux de Cunene.

Il a indiqué que l'institution est en train de s'affirmer au niveau provincial, d'où la nécessité de recueillir les expériences des représentants à Cunene et de les diffuser dans tout le pays.

Domingos Mucumbi a informé qu'au niveau provincial, l'ANIESA est représentée par les bureaux de développement économique intégré (GDEI) et par les directions municipales des activités économiques.

Créé par le décret présidentiel 267/20, du 16 octobre, l'ANIESA est l'organisme chargé du contrôle des activités économiques.

Il résulte de l'unification des services connexes précédemment développés par les secteurs de l'Industrie, du Commerce, du Tourisme, de l'Environnement, des Transports, de la Santé, de l'Agriculture et de la Pêche.

Depuis mardi, l'inspecteur général adjoint de l'ANIESA suit un programme de travail de 14 jours pour Cunene, le point culminant étant la rencontre avec les agents accrédités dans la province.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X