Seychelles: 3 spécialistes de la santé aux Seychelles pour renforcer la réponse au Covid-19 - présence de variantes confirmées

Trois spécialistes de l'Organisation mondiale de la santé en épidémiologie, en laboratoire et en analyse de données du CDC Afrique effectuent une évaluation complète de la situation du COVID-19 aux Seychelles, a déclaré jeudi un responsable de la santé, un renforcement de l'expertise qui survient alors que la présence de trois variantes du COVID étaient confirmés dans l'archipel.

Le commissaire à la santé publique a déclaré jeudi lors d'une conférence de presse que l'évaluation des spécialistes "nous aidera à mieux comprendre comment l'épidémie a évolué dans notre pays, comment notre programme de vaccination contribue à stopper l'augmentation des infections, entre autres". Les trois proviennent du Centre africain de contrôle et de prévention des maladies.

"Nous aurons plus de réponses lorsque les analyses seront terminées et nous pourrons donner l'information au public car c'est une bataille pour l'ensemble de la population", a-t-il ajouté.

Dr. Gedeon a également confirmé la présence de trois variantes préoccupantes du COVID-19 aux Seychelles après avoir reçu les résultats des échantillons envoyés pour être testés au laboratoire Kemri au Kenya.

Le commissaire à la santé publique a déclaré que les trois variantes préoccupantes sont la variante sud-africaine bêta ; la variante Indienne Delta et la variante UK Alpha.

"On les appelle des variantes préoccupantes car leur capacité de transmission augmente et il y a des changements dans les cas enregistrés dans la communauté. Deuxièmement, leur virulence change et ce n'est plus comme avant. Et troisièmement, les mesures de santé publique et sociales, les vaccins, ne sont pas aussi efficaces qu'avant », a déclaré Dr. Gedeon.

"C'est ce que nous avions observé après la poussée des infections au mois de mai et ces caractéristiques nous ont fait soupçonner que nous avions d'autres variantes ici", a-t-il ajouté.

Les Seychelles, un groupe de 115 îles de l'océan Indien occidental, ont enregistré 15 116 cas de COVID-19, dont 1 424 sont toujours actifs. Le nombre de décès enregistrés est de 63.

Dr. Gedeon a déclaré qu'à ce stade, il n'est pas facile de dire comment les variantes ont atteint les Seychelles.

"Cela peut être un visiteur, un Seychellois ou quelqu'un qui travaille ici. Ce n'est pas facile à détecter et un gros travail d'enquête doit être fait pour retrouver leurs sources."

Dr. Gedeon a également annoncé que le laboratoire du ministère de la Santé venait de recevoir des panels de mutations "qui aideront à détecter certaines des variantes et c'est une bonne nouvelle. Combien pouvons-nous en faire en même temps, nous attendrons les indications du laboratoire".

Le directeur général de la Health Care Agency, Danny Louange, a également annoncé que les Seychelles avaient reçu 50 000 doses de vaccins Sinopharm Vero Cell. L'Agence commencera à administrer les vaccins vendredi.

À ce jour, 67 305 personnes ont reçu les deux doses d'un vaccin COVID-19, soit 68 % de la population de 98 462.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X