Cote d'Ivoire: Concours littéraire - La jeunesse va répondre à "La lettre" d'Hampâté Bâ

Six ans avant sa disparition survenue en 1991, le grand écrivain malien Amadou Hampâté Bâ écrivait une lettre dédiée à la jeunesse. Il s'agit sans aucun doute de l'un des textes les plus poignants de l'auteur. La lettre laissée à la postérité avec des allures de testament, a même été qualifiée de « leçon d'humanité » par l'Unesco.

Dans le cadre de la commémoration des 30 ans de la disparition du sage de Bandiagara, un concours littéraire en lien avec cette lettre a été officiellement lancé le 22 juin à la Fondation qui porte le nom de l'illustre disparu, à Cocody. « Ma réponse à la lettre à la jeunesse d'Amadou Hampâté Bâ », c'est à la fois la dénomination de cette compétition littéraire et son thème.

A cette occasion, la liste des membres du jury fort de sept personnes, présidé par Jérémie Kouadio N'Guessan, doyen de l'Ufr de langues, littératures et civilisations à l'Université de Cocody, a été dévoilée au public. Ainsi que les règles du concours.

Il s'agit d'une compétition gratuite et ouverte aux élèves et étudiants. Les textes ne doivent pas excéder 1500 mots et sont attendus par mail jusqu'au 15 octobre inclus à l'adresse "concours.mareponse@gmail.com".

Les candidats ont la liberté d'opter pour le style qui leur convient le mieux. Slam, théâtre, chant, prose... Cependant, ils doivent consentir à céder les droits sur leurs productions littéraires. Le jury se réservant le droit de la publication d'un recueil des meilleures lettres de la compétition dans le cadre de la commémoration des 30 ans d'Amadou Hampâté Bâ.

Cinq prix sont annoncés : trois récompensant les lauréats à titre individuel et deux autres à titre collectif. « Le premier objectif du concours, c'est de faire connaître cette lettre aux jeunes. Ce, afin qu'ils se l'approprient et s'imprègnent des leçons et valeurs qu'elle véhicule. L'autre objectif visé, c'est la création d'un canal pour que les jeunes se rapprochent de l'ensemble de l'œuvre du célèbre auteur malien », a laissé entendre le président du jury.

Amadou Hampâté Bâ est né en 1900 à Bandiagara, au Mali. Il a rendu l'âme le 15 mai 1991 à Abidjan, en Côte d'Ivoire. Cet écrivain et ethnologue malien fut un fervent défenseur de la tradition orale, notamment peule.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X