Madagascar: Fête nationale - Sous le signe du renouveau

Nouveaux stades, nouvelles routes, nouvelles écoles, nouveaux hôpitaux, nouvelle ville. La fête nationale est marquée par de nouvelles infrastructures.

Il y a du nouveau à l'Est. C'est le cas de le dire. Le président de la République a inauguré la rocade Est dénommée Rocade d'Iarivo qui relie plusieurs routes nationales et permettant de désengorger la circulation du centre ville. Ainsi en venant de la RN2 ou de la RN7 on peut rejoindre directement Ankorondrano sans passer l'enfer d'Analakely et d'Antanimena. Rouler devient ainsi un plaisir sur cet axe. Une très belle infrastructure dont l'inauguration hier marque la célébration du 61ème anniversaire de la fête nationale. Il y en a d'autres comme les stades manarapenitra de Mahitsy et d'Ambohidratrimo récemment inaugurés.

Mais le plus important est sans nul doute le stade Barea qui accueille le défilé militaire demain. C'est une merveille de technologie et de créativité. Qu'on le veuille ou non, le stade Barea est désormais la plus grande attraction de la capitale avant même la finition des travaux. Il donne un aspect de modernité à la ville. Les Tananariviens en particulier et les Malgaches en général peuvent être fiers de ce joyau. C'est le plus grand et le plus beau stade de l'océan Indien.

Piège

Le 61ème 26 juin sera ainsi placé sous le signe du renouveau du moins au niveau des infrastructures. Et ce n'est pas tout puisque le tramway sera bientôt fonctionnel tout comme le téléphérique. Sans oublier l'Académie des arts et de la culture à Ambohitsotohitra en phase de finition actuellement. Les buildings à Ivato seront bientôt terminés alors que le coup d'envoi des travaux de la nouvelle ville à Tsimahabeomby Imerintsiatosika vient d'être donné.

Dans les faritany, les projets entrant dans le cadre des velirano présidentiels avancent bien à l'image de la RN 44 reliant Moramanga à Ambatondrazaka.

Concernant la transition énergétique, la centrale solaire de l'Onive à Ambatolampy pour devenir la plus grande centrale de la région.

Néanmoins il y a une ombre au tableau avec l'inflation qui frappe les denrées alimentaires asphyxiant la population en cette période de fête. Mais le prix es t devenu un paramètre difficile à maîtriser dans une économie de marché et avec la mentalité mercantile de certains commerçants.

Le piège que le pouvoir doit éviter est de ne pas tomber dans l'erreur commise par les régimes précédents. Ratsiraka a construit beaucoup d'unités industrielles dans le cadre de la politique d'investissement à outrance mais aucune n'a marché. La situation sociale s'est rapidement dégradée surtout avec la thérapie impopulaire des bailleurs de fonds.

Ravalomanana s'es t investi dans les routes et a oublié le reste. On connaît la suite de l'histoire. Espérons qu'elle ne sera pas un éternel recommencement.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X