Madagascar: Jeunesse - Plaidoyer des jeunes à travers U report

Les problèmes de la jeunesse à Tolagnaro ont été étalés. Le programme U Report vient à la rescousse.

Donner la parole aux jeunes. À Tolagnaro, dans la région Anosy, les jeunes déplorent des insuffisances dans plusieurs aspects qui touchent leur vie. Il s'agit notamment d'un manque d'infrastructures, de sensibilisations en termes de santé, de planification familiale.

« Les jeunes filles sont peu sensibilisées, notamment en santé sexuelle. Le problème fréquent qu'elles rencontrent, est la grossesse précoce », explique Ariane, une jeune fille de 17 ans et jeune reporter club (JRC) à Tolagnaro. Cette insuffisance en infrastructures pèse sur les jeunes. « Les centres de loisirs sont rares pour les jeunes dans notre ville et ils sont progressivement entraînés vers d'autres passe-temps comme l'alcool, la drogue », explique Sedera Fanjaratiana, JRC.

Comme dans d'autres régions, le problème du chômage des jeunes persiste dans l'Anosy. « Sept jeunes sur dix n'ont pas de travail», indique Tsirenjy Rivalison, directeur régional de la Jeunesse. C'est pourquoi les jeunes ont besoin d'une plateforme dans laquelle ils peuvent s'exprimer.

D'où l'intégration de Madagascar au programme U Report qui s'adresse à tous les jeunes de 14 à 30 ans. C'est un moyen pour eux de plaider eux-mêmes leurs causes.

Sensibiliser

Le lancement du programme a eu lieu hier. « Ce qu'il faut retenir de U report, c'est qu'il veut donner la parole aux jeunes à travers l'envoi de messages U report sur le numéro 301. Après leur inscription sur ce numéro, ils sont appelés à participer à des sondages qui portent sur leurs problèmes, desiderata, ambitions ou projet », précise Juliana Ratovoson, directeur général de la Jeunesse au niveau du ministère de la Jeunesse et des sports.

À travers des sondages effectués par le biais de SMS, les résultats pourront servir de plaidoyers auprès des institutions. « Les résultats seront accessibles à tous et en temps réel sur le site web de U report Madagascar. Les sondages serviront à améliorer ou à réformer la politique éducative, par exemple. Il peut toucher la santé ou d'autres domaines. Le plaidoyer visera surtout l'intégration de l'opinion des jeunes dans toutes les actions les concernant », enchaîne le responsable de La voix.

Plus de quinze millions d'utilisateurs issus de quatre vingt cinq pays bénéficiaires en profitent. Il a été initié à Ouganda en 2011. C'est un programme mondial de l'UNICEF. « Nous allons sensibiliser les jeunes par rapport à U report », conclut Nonoce Tombotsoa, ambassadeur d'U Report dans la région Anosy.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X