Cote d'Ivoire: Téné Birahima Ouattara, ministre de la défense, aux parents des victimes de Téhini - « Vos enfants sont morts pour une cause noble »

Réconfort et compassion du chef suprême des armées, le président de la République, Alassane Ouattara, aux parents des trois soldats tombés au champ d'honneur le 12 juin dernier à Téhini.

Hier, le ministre d'Etat, ministre de la Défense, Téné Birahima Ouattara a reçu à son cabinet les proches des militaires qui ont payé de leur sang la défense de la nation lors de l'attaque d'une patrouille de reconnaissance des forces armées ivoiriennes par des groupes terroristes. Ce, pour leur exprimer la compassion de l'Etat et leur demander de sécher leurs larmes. Car, a dit le ministre d'Etat, les sergents chefs Traoré Flagolo et Koné Segueni et le maréchal des logis Kouakou Akpolé ont fait preuve de bravoure dans l'accomplissement de leur mission de protection du territoire national. »

Je voudrais, au nom du chef de l'Etat, chef suprême des armées, au nom des forces armées de Côte d'Ivoire vous présenter les condoléances de la nation. Il y a quelques mois, nous avons pleuré des frères. Nous nous retrouvons aujourd'hui (hier) pour pleurer encore des frères qui sont tombés pour la défense de la nation. Je voudrais vous dire que nos enfants, nos frères, nos époux ne sont pas morts pour rien. Ils sont morts pour défendre la nation ivoirienne. Ils sont morts pour faire en sorte que la Côte d'Ivoire ne soit pas le champ privilégié des tueurs organisés. Ils sont morts pour une cause noble », a-t-il affirmé, tout en réaffirmant l'engagement de l'Etat et de toutes les armées à poursuivre le combat contre les terroristes.

« Séchez vos larmes. Car, l'Etat sera toujours à vos côtés », a-t-il rassuré les parents. Aussi, l'Etat a-t-il décidé de maintenir le salaire et le contrat de bail des soldats tués pendant un an. Dans cette dynamique de solidarité et de soutien, le ministre a remis à chaque famille la somme de 3 millions pour l'organisation des obsèques. Prenant la parole, le général de corps d'armée, chef d'état-major général des armées, Lassina Doumbia, a indiqué que la mort des soldats n'est pas restée sans conséquences. » Plusieurs personnes impliquées dans cet acte criminel ont été mise hors d'état de nuire et sont tout simplement sous les verrous », at-il informé, tout en demandant aux uns et aux autres de soutenir les soldats dans la prière. Il faut noter que les familles de deux autres soldats morts en mission ont été associées à cette cérémonie. LACINA OUATTARA

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X