Sénégal: Assemblée nationale - Le Grand Parti exige le «retrait pur et simple du projet»

Une séance à l'Assemblée Nationale

Dans une déclaration transmise à notre Rédaction, le Bureau Politique du Grand parti (GP) dit «condamner avec la dernière énergie» cette modification du code pénal et code de procédure pénal qu'il n'a pas d'ailleurs manqué d'assimiler à un «forcing contre la démocratie, les libertés et les droits fondamentaux des citoyens».

Ainsi exige-t-il, «le retrait pur et simple de ce projet inique totalement en portes à faux avec les intérêts supérieurs de notre nation et appelons à la mobilisation de toutes les forces vives pour la sauvegarde de l'état de droit et la stabilité de notre pays».

Loin de s'en tenir-là, le Bureau Politique du Grand Parti engage également «tous les militants, les sympathisants et les députés membres du parti de demeurer à la pointe du combat pour sauver le Sénégal»

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X