Cote d'Ivoire: Ouverture des exéats 2021/ Mariétou Koné à ses collaborateurs - "Que les résultats de vos travaux ne souffrent d'aucune contestation"

Première sortie officielle à l'intérieur depuis sa nomination. La ministre de l'Education nationale et de l'alphabétisation (MENA), Pr Mariatou Koné, a présidé l'ouverture des exéats 2021, hier jeudi 23 juin à Yamoussoukro. Une occasion pour elle de faire de fortes recommandations à ses collaborateurs. « Je vous exhorte à conduire ces travaux avec beaucoup de rigueur afin que les résultats qui en découleront ne souffrent d'aucune contestation » a-t-elle engagé.

Tout en relevant : « Les Ivoiriens nous regardent, nous sommes une étoile que tout le monde regarde. Ce n'est pas le ministre, c'est le ministère, l'étoile que tout le monde regarde ». Indiquant qu'elle est arrivée à la tête du ministère il n'y a pas longtemps. « L'étranger a de grands yeux mais il ne voit pas mais il entend, il entend, il entend ! Alors qu'est-ce qu'on entend, on entend et voit plusieurs plaintes pour lesquelles il faut qu'il y ait des améliorations » at-elle fait savoir.

La plainte la plus récurrente, a relevé la ministre, c'est celle de la corruption à la Direction des ressources humaines. « Si on ne se dit pas la vérité en famille nulle part on se saurait le faire. On entend souvent dire qu'il faut payer avant de se faire affecter au mépris des règles administratives (... ) Je souhaite donc qu'il y ait des améliorations » a-t-elle déclaré.

Pour Mariatou Koné, il faut un respect scrupuleux des règles pour mettre un terme aux plaintes. Elle a également relevé les plaintes relatives au dépeuplement des collèges de proximité par les enseignants bivalents au profit des collèges dits normaux. Certains enseignants bivalents qui devraient enseigner deux matières se sont fait affecter, selon les procédures qu'eux seuls connaissent, dans les "collèges normaux" où ils n'enseignent qu'une matière.

Ce qui crée forcément un déficit. Il y a également la plainte concernant la concentration du personnel à Abidjan et aux alentours. « Les enfants de Côte d'Ivoire ont besoin de vous sur l'ensemble du territoire national. Aidez-nous à réduire les disparités dans la répartition du personnel entre les différentes zones géographiques du pays. Vous savez, chers collaborateurs, l'école efficace c'est aussi permettre à tous les enfants de Côte d'Ivoire, quel que soit leur lieu de résidence, d'avoir des enseignants pour leur dispenser le savoir. Nous devons apprendre à servir partout pour offrir les mêmes chances aux élèves », a indiqué Mariatou Koné.

Une autre plainte concerne la fuite des enseignants du ministère vers d'autres administrations. Alors que c'est le budget du ministère qui les paye, ils sont utilisés dans d'autres ministères. Ce qui crée un déficit croissant au ministère de l'Education nationale. On dénonce également l'absentéisme criant des Drena, des enseignants, des éducateurs...

« Pendant que vous êtes absents, qui va faire le travail ? On entend également qu'il n'y a pas de contrôle ; des inspecteurs qui n'inspectent pas, des Dren qui ne font pas de suivi, des enseignants qui n'enseignent pas ; qui sont partout sauf où on les attend », a interpellé Mariatou Koné qui a souhaité que chacun fasse son travail pour le rayonnement de l'école ivoirienne.

« Je voudrais d'avance vous rassurer, je l'ai déjà dit, mais je le répète, que je ne ferai pas de chasse aux sorcières. Tant qu'on est loyal, tant qu'on est compétent, il n'y a pas de raison. Que chacun fasse son travail mais je ferai des visites inopinées. Je vous informe déjà. Que chacun prenne donc ses responsabilités parce que c'est ensemble que nous parviendrons à une école ivoirienne de qualité et de mérite dans la transparence et dans l'équité. Je voudrais vous exhorter à demeurer tous dans la voie de l'équité qui est stimulant pour tous les agents. L'équité dans la décision contribue à l'apaisement du climat à l'école, dans nos lieux de travail et partout », a-t-elle fait savoir.

La ministre de l'Education nationale a félicité le directeur des ressources humaines pour le projet de renforcement des capacités des personnels administratifs. Avant de saluer les efforts en matière de formation continue à travers l'actualisation des compétences managériales et administratives du personnel contribuant ainsi à doter le ministère d'une administration scolaire performante. Elle a invité tous les acteurs du système éducatif à s'inscrire dans cette dynamique de la formation continue impulsée par la Drh. « C'est à ce prix que nous pouvons relever le défi d'une administration de qualité », a conclu Mariatou Koné

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X