Cote d'Ivoire: Tentative de rapprochement avec le chef de l'Etat - Guillaume Kigbafori Soro va-t-il faire le pas ?

Une mission de bons offices. Alain Lobognon, ancien ministre des Sports, veut rapprocher son « patron » Guillaume Soro et son ancien « patron », Alassane Ouattara. Dans un communiqué rendu public, l'ex-député de Fresco a dit s'engager dans les jours à venir sur le chantier de la réconciliation entre l'ex-président de l'Assemblée nationale et l'actuel chef de l'Etat.

En effet, pour une réconciliation sincère et durable, Alain Lobognon, selon son porteparole, Jean-Paul Beugrefoh, invite tous les acteurs politiques à privilégier la voie du dialogue direct afin de régler tous les problèmes qui assaillent les Ivoiriens depuis la mort en 1993 de Félix HouphouëtBoigny, premier président de la République de Côte d'Ivoire. Cela passe, à l'en croire, par un rapprochement entre Alassane Ouattara et Guillaume Soro.

Dès cette semaine, d'après son porte-parole, Alain Lobognon entend s'engager pour faire baisser la tension et mettre fin aux désaccords entre le chef de l'Etat, Alassane Ouattara, et Guillaume Soro, ancien président de l'Assemblée nationale, son fils. Un message clair et sans ambiguïté, surtout que son porteparole rassure tous ceux qui douteraient de la volonté de l'exdéputé de Fresco à s'investir pour la paix, que cette sortie a été faite avec la bénédiction de Guillaume Soro.

« Je tiens à informer l'opinion nationale et internationale que l'appel au dialogue direct lancé par le ministre Alain Lobognon a totalement et entièrement le soutien de Guillaume Soro, ancien président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire avec lequel il a longuement échangé sur l'initiative », révèle Jean Paul Beugrefoh.

Tout en mettant en garde les oiseaux de mauvais augure. Aussi invite-t-il les Ivoiriens et les démocrates épris de paix « à n'accorder ni intérêt, ni crédit aux publications tendancieuses faisant croire que la belligérance est au-dessus du pardon et de la réconciliation nationale dans notre pays».

Cette mission rencontrera-t-elle l'adhésion de l'ancien président de l'Assemblée nationale ? La question est sur toutes les lèvres surtout que beaucoup de partisans d'Alassane Ouattara et de Guillaume Soro ont toujours souhaité ce rapprochement entre le « père » et le « fils ».

Leur souhait se réalisera-t-il ? Seul l'avenir nous le dira. Déjà le service de communication de Guillaume Soro ne rejette pas du revers de la main la démarche d'Alain Lobognon. « Guillaume Soro, fidèle à sa posture d'homme d'État, en a pris bonne note », écrit Moussa Touré, son directeur de communication, ajoutant que « la réconciliation et le pardon sont un mantra que Guillaume Soro professe inlassablement depuis bien longtemps»... .

Alain Lobognon, par cette démarche, a compris que le temps de la belligérance ne saurait être au-dessus du « pardon et de la réconciliation nationale dans notre pays ». Pour y arriver, la Côte d'Ivoire a besoin de toutes ses filles et fils. Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié l'ont compris alors qu'ils étaient en exil après les évènements de 2000.

Tous deux ont accepté de regagner leur pays en 2001 pour participer au forum de la réconciliation nationale. Laurent Gbagbo vient également de rentrer au pays, depuis le 17 juin dernier, pour prendre toute sa part dans la réconciliation prônée par le chef de l'Etat.

Tout ne se règle pas que par la force. Comme le disait le père fondateur de la Côte d'Ivoire moderne, Félix Houphouët-Boigny, le dialogue doit être privilégié. « Le dialogue est l'arme des forts », ne cessait-il de rappeler.

Non sans enseigner à sa population et à toute l'Afrique l'urgence de faire l'économie des conflits au profit du dialogue pour le règlement de tous les différends.

L'appel de Lobognon n'est peut-être pas tombé dans des oreilles de sourd et contribuera à ramener à la raison les va-t'en guerre de tous bords pour un retour définitif de la paix en Côte d'Ivoire. Les Ivoiriens en ont besoin. Guillaume Soro et ses proches également.

Eux qui rêvent certainement de retrouver la Côte d'Ivoire pour participer à sa construction. Lobognon va-t-il réussir à instaurer un dialogue direct entre Ouattara et son fils Soro et le faire revenir au RHDP ? Pourquoi pas, car en politique rien n'est impossible.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X