Cote d'Ivoire: RHDP Yopougon - Kafana Koné remobilise ses troupes et injecte du sang neuf dans les structures

Rencontre de vérité et de remobilisation ! C'est ce que le ministre Gilbert Kafana Koné, coordinateur régional RHDP de Yopougon, a eue, vendredi dernier, avec les cadres, les membres du directoire local et les responsables des structures de base du parti des houphouëtistes dans la plus grande commune de Côte d'Ivoire.

C'est le parvis de l'imposant bâtiment de la mairie, au quartier Selmer de Yopougon, qui a accueilli cette réunion qu'aucun responsable local du RHDP à quelque niveau qu'il soit, ne voulait se la faire conter. Surtout qu'elle arrive après la première rencontre consécutive aux dernières législatives perdues à Yopougon par le parti au pouvoir et la plus grande formation du landerneau politique ivoirien.

Ayant, au cours d'une première rencontre, fait le diagnostic du scrutin législatif et tiré toutes les leçons afférentes, le coordonnateur régional en chef et son équipe, pour cette seconde entrevue, parient déjà sur, non seulement, les échéances à venir, mais également, sur la restructuration des structures du parti par l'injection de sang neuf.

Cela, pour beaucoup plus de vitalité du parti sur le terrain et demeurer présent dans le quotidien des militants de base et de l'ensemble des populations. Tous les responsables et cadres qui animent ces structures ont épousé cette vision de leur « Général ».

L'occasion était donc belle, pour Gilbert Koné Kafana, de dévoiler officiellement la nouvelle mouture du parti avec pour objectif d'injecter du sang neuf au parti dans le souci d'un nouveau recadrage du fonctionnement du RHDP à Yopougon. Ainsi, un cadre comme Ben Kayala fait son entrée dans la haute direction en qualité de chargé des nouvelles adhésions et de la propagande. Il en est de même de Drissa Ouattara, anciennement régional de la jeunesse, qui devient coordonnateur régional associé chargé du Suivi-évaluation des structures. Zié Daouda est lui chargé des relations avec les partis politiques.

Aussi a-t-il fait des recommandations aux militants en ces termes : « Après les élections législatives, nous avons eu une rencontre au cours de laquelle je vous avais demandé de me faire part de vos observations. Après lecture de toutes vos propositions, je voudrais vous dire que chacune et chacun de vous doit comprendre que le combat politique s'inscrit dans la durée, et que l'accident de parcours fait partie de la vie de l'homme et de la vie des associations. Je voudrais demander aux uns et aux autres de ne pas se tromper de cible ».

En sa qualité de garant du parti d'Alassane Ouattara à Yopougon, Gilbert Koné Kafana a affirmé toute sa détermination à mener le combat de la reconquête politique de Yopougon après le malheureux accident des élections législatives dernières. Garder Yopougon dans le giron du RHD « Je voudrais vous dire qu'en ce qui concerne Yopougon, je suis, à titre personnel plus que jamais déterminé. Nous allons relever tous les défis à venir. Je suis là pour le combat du RHDP ici à Yopougon. C'est pourquoi j'en appelle à votre militantisme, à votre patriotisme pour prendre conscience que rien ne doit nous distraire, rien ne doit nous décourager, parce que ce qui est en train de se passer, dans ce pays, mérite qu'on s'engage dans le combat pour la poursuite de la gestion de la Côte d'Ivoire par le RHDP ».

Le coordinateur régional associé, Coulibaly Issifou, par ailleurs, premier adjoint au maire de la commune, a procédé au dévoilement de la nouvelle équipe qui prend en compte les pionniers et les jeunes cadres pour redynamiser les structures de base du parti. De nouvelles structures d'encadrement, de nouveaux entrants au sein de la haute direction et des structures de base ont été portés à la connaissance du public. Revenir à l'animation quotidienne des structures fait partie de la nouvelle dynamique que l'équipe de Gilbert Koné Kafana veut insuffler à Yopougon pour mieux préparer les batailles électorales futures.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X