Burkina Faso: Marathon des échangeurs - La "Team Europe" était parmi les coureurs

C'est un diplomate certes fatigué, mais qui a gardé son enthousiasme jusqu'au bout qui s'est confié à la presse à la fin de la course. « La course était bien mais fatigante pour un vieux comme moi», a dit l'ambassadeur au terme de la course, sur un ton d'humour. «C'était bien organisé. Je suis fier d'avoir fait dix kilomètres. C'est un message aux jeunes Burkinabè. Nous leur disons : faites du sport parce que c'est bien pour la santé», a-t-il ajouté.

L'Union européenne et ses Etats-membres sont de loin les premiers partenaires au développement du Burkina Faso. En engageant une "Team Europe" dans le Marathon des échangeurs, la délégation de l'Union européenne au Burkina Faso et ses Etats-membres voulaient afficher leur soutien au pays, aux jeunes et au sport. «L'Union européenne soutient le développement de plusieurs secteurs au Burkina. Mais pour nous, la chose la plus importante est la sécurité et la cohésion sociale. Le sport et la culture sont des domaines extrêmement importants pour la cohésion sociale», affirme Wolfram Vetter qui participait pour la deuxième fois à ce marathon.

Notons que cette course, organisée par la chaine de télévision BF1, a regroupé pour cette troisième édition de nombreux participants du Burkina, de la Côte d'Ivoire, du Ghana, du Bénin ainsi que des coureurs de 9 pays membres de l'Union européenne. Le départ a été donné devant le stade du 4-Août pour une distance de 42 kilomètres à parcourir dans la capitale.

C'est l'Ivoirien Soumaïla Traoré qui a franchi le premier la ligne d'arrivée, après 2 heures, 49 minutes 22 secondes de course. Le Ghanéen John Kudanu est arrivé deuxième après 2 heures 51 minutes 45 secondes. Le premier Burkinabè, Frédéric Noël Touglo, est arrivé troisième position.

Instituée en 2018, ce marathon permet de donner plus de compétitions aux athlètes et de magnifier la ville de Ouagadougou. Les athlètes partent du stade du 4-Août, font le tour des échangeurs de la capitale avant de rejoindre leur point de départ.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X