Afrique: Yamoussoukro/Mise en oeuvre du PAMOFOR - 353 acteurs formés sur la loi relative au domaine foncier rural

Permettre aux acteurs d'avoir une meilleure connaissance de la loi relative au domaine foncier rural et des procédures de sécurisation foncière rurale. Telles sont les motivations de l'Agence foncière rurale (AFOR) en initiant, dans le cadre du Projet d'amélioration et de mise en œuvre de la politique foncière rurale de Côte d'Ivoire (PAMOFOR), des sessions de formation à l'intention des acteurs du domaine foncier rural.

A cet effet, l'AFOR sous le leadership de son directeur général, le ministre Bamba Cheick Daniel, réunit dans la capitale politique ivoirienne 353 acteurs de l'administration, les opérateurs fonciers et les professionnels des médias.

Débutée, le lundi 21 juin, à Yamoussoukro, la formation s'achève, le 15 juillet prochain et s'adresse aux acteurs de l'administration (corps préfectoral, directeurs régionaux et départementaux de l'agriculture, agents fonciers des DR et DD de l'agriculture, agents fonciers domaniaux, commissaires enquêteurs, agents du service foncier de la direction générale de l'administration du territoire), les opérateurs fonciers, les professionnels des médias nationaux et locaux.

Cette session de formation va permettre aux participants d'avoir une bonne connaissance de la loi relative au domaine foncier rural, de ses décrets d'application et des différentes procédures de sécurisation du foncier rural, de bien connaître leurs rôles respectifs dans la mise en œuvre des procédures de sécurisation foncière rurale, notamment dans le déroulement de l'approche 4 en 1 et d'avoir une bonne connaissance du PAMOFOR et de la méthodologie des opérations intégrées de sécurisation foncière rurale afin de jouer efficacement leur rôle dans la mise en œuvre des procédures.

Il est attendu des acteurs des médias d'être des relais efficaces d'information et de sensibilisation sur les activités du PAMOFOR. Dans le cadre de la mise en œuvre de la convention signée entre la Côte d'Ivoire et la Banque mondiale, plusieurs indicateurs ont été définis, d'un commun accord entre les deux parties, et doivent être satisfaits pour permettre à l'Etat d'obtenir le décaissement des ressources prévues, afin d'améliorer significativement la sécurisation des terres du domaine foncier rural.

Le renforcement des capacités des acteurs et professionnels du foncier fait partie de ces indicateurs. Aussi, avec le PAMOFOR, la nouvelle approche dite des opérations de sécurisation foncière rurale intégrées 4 en 1 mérite d'être partagée avec tous les acteurs impliqués dans la mise en œuvre des différents processus de sécurisation foncière rurale.

D'où la tenue de ces sessions de formation à Yamoussoukro. La première vague de la formation s'est déroulée à Yamoussoukro et Bouaké, du 16 mai au 9 juin 2021 et a permis effectivement le renforcement des capacités de 1 318 membres des comités villageois de gestion foncière rurale et 40 secrétaires villageois de la zone d'intervention du PAMOFOR.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X