Afrique de l'Ouest: Clôture par anticipation de l'opération de levée de 20 milliards FCfa sur le marché financier - Le groupe Teyliom se réjoui du niveau de sursouscription de 145%.

Le groupe Teyliom a fait appel au marché financier régional pour lever 20 milliards FCfa en cédant au Fctc Teyliom immo 7% 2021-2028 des créances immobilières. Cette opération, lancée le 20 mai pour une période de souscription d'un mois, a été clôturée par anticipation dès le 1er juin avec un niveau de sursouscription de 145%.

Acteur majeur de l'immobilier en Afrique de l'Ouest francophone, le groupe Teyliom a pour ambition de devenir un investisseur de référence sur le continent africain, innovant et proactif. Une préoccupation qui se traduit par une levée de fonds de 20 milliards de francs Cfa sur le marché financier régional de l'Uemoa.

Dans l'optique de financer le développement de projets immobiliers dans la région ouest-africaine, notamment en Côte d'Ivoire et au Sénégal, les responsables confient que le groupe Teyliom a fait appel à la titrisation de créances comme source de financement alternatif et innovant. L'opération a été structurée par Alc Structuration, et réalisée sous la forme d'appel public à l'épargne autorisé par le Conseil régional de l'épargne publique et des marchés financiers (Crepmf), sous le visa numéro Fctc/2021-01/CO-01-2021/NI-01-2021.

Le placement a été conduit par le consortium constitué de Bridge Securities, une filiale du Pôle Finances du groupe Teyliom, et Nsia Finance, chef de file d'un syndicat ouvert à l'ensemble des SGI de l'Uemoa. Le dépositaire du Fctc est Nsia Banque Côte d'Ivoire, renseigne le groupe Teyliom. Qui indique dans la foulée que le Fctc Teyliom Immo 7% 2021-2028 est géré par Alc Titrisation.

Les obligations émises par le Fonds Commun de Titrisation de Créances à la valeur nominale de 10 000 FCFA donneront lieu à un paiement trimestriel d'intérêt et un remboursement du capital par amortissement trimestriel constant après un an de différé. Initialement prévue pour une durée d'un mois, l'opération a connu un succès remarquable et s'est couronnée par une clôture anticipée au bout de 10 jours de commercialisation avec un niveau de souscription à hauteur de 145% du montant recherché. La date de jouissance de l'opération a été fixée au 8 juin 2021. Les obligations feront l'objet d'une cotation à la BRVM dans les prochains mois.

« Nous nous réjouissons qu'une telle opération lancée par le groupe Teyliom pour la première fois sur le marché ait connu un tel succès de souscription. Les fonds levés grâce cette opération permettront de poursuivre l'amorce déjà constatée dans le domaine immobilier et de confirmer notre leadership dans la sous-région en tant qu'investisseur africain » a souligné M. Yérim Sow, Président directeur général du groupe Teyliom.

Dans le même sillage, directeur financier du groupe Teyliom, Jean-Charles BESSE remercie l'ensemble des investisseurs pour la confiance placée « en notre groupe », et tous les acteurs du marché financier régional qui ont contribué à faire de cette opération une réussite.

« Accompagner Teyliom pour sa première levée de fonds sur le marché financier de l'Uemoa est une fierté pour nous. », confie, pour sa part, directeur général de Africa link capital structuration, arrangeur de l'opération. Serge Tidiane Diop souligne dans la foulée que « la réussite de l'opération nous conforte sur le fait que la titrisation devient, dans notre espace, une alternative crédible à la panoplie d'offres en financement existant, du fait de son approche sur mesure ». Pour lui, cet instrument est de mieux en mieux apprécié par les investisseurs soucieux de diversifier leur risque et la nature des supports.

Cette opération, précise-t-on enfin, est la première du programme d'émissions 2021 du groupe Teyliom visant à lever environ 70 milliards francs Cfa dans les mois à venir dans le cadre du financement de son vaste Programme Immobilier dans la sous-région ouest-africaine afin de conforter sa position de leader sur le marché.

Bassirou MBAYE

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X