Congo-Kinshasa: Deux clubs belges en concurrence pour Michel-Ange Balikwisha

Rebondissement dans le dossier Michel-Ange Balikwisha, l'Antwerp revient à la charge et tente de dribbler le Club Bruges.

Pour sa première saison professionnelle avec le Standard, Michel-Ange Balikwisha a marqué les esprits. Ceux de ses coéquipiers, de ses supporters mais surtout ceux des dirigeants des clubs belges. Annoncé dans le viseur du Club Bruges, le jeune joueur du Standard Liège intéresse aussi le Royal Antwerp.

En effet, Michel-Ange Balikwisha était bien parti pour rejoindre les Blauw en Zwart qui adorent le profil du jeune ailier. Le Club Bruges aurait même offert 6 à 7 millions d'euros aux Liégeois pour acquérir le joueur de 20 ans. Mais Sudpresse révèle ce mardi que l'Antwerp, qui s'était déjà montré intéressé, serait revenu à la charge pour le joueur. Le Royal entre aussi dans la danse pour le Belgo-Congolais.

« En proposant au Standard une indemnité de transfert de 4,5 millions d'euros, 1 million de bonus et 15 % à la revente du joueur, mais surtout en offrant au joueur, qui ne percevait à Liège qu'un salaire mensuel de 3.000 euros nets, des conditions financières nettement plus élevées que celles formulées par le champion de Belgique, sans même parler de primes pour la famille. Ce qui a forcément fait réfléchir Mickey Balikwisha et son entourage, enclins dès lors à accepter l'offre de l'Antwerp et à prendre la route de Deurne plutôt que celle du Jan Breydelstadion », peut-on lire dans Sudpresse.

Le joueur hésiterait donc, tandis que côté Standard, on privilégie évidemment la piste brugeoise.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X