Congo-Kinshasa: Des réductions de prix qui ne convainquent pas

Les autorités ont décidé de réduire les prix de certains produits alimentaires et du billet d'avion. Des Congolais veulent voir si ces promesses seront tenues.

Dans l'application de la décision des autorités, un carton de poulet de dix kilogrammes qui coûtait 28 dollars américains coûtera désormais 10 dollars. Le carton de poisson Chinchard de 42 dollars passe plutôt à 17 dollars.

Pour la population congolaise, c'est une bonne nouvelle. Pourtant certains veulent attendre de voir son application pour en être convaincus, comme l'affirme Dorcas Matempia, enseignante à Kinshasa.

"Ça, c'est peut être de la magie parce qu'on est habitué à la souffrance. Si on voit cette réalité, je vais vraiment acclamer pour notre pays, me disant que vraiment nous sommes sauvés. C'est-à-dire qu'on a beaucoup souffert et si tout cela se fait, nous serons très contents", témoigne-t-elle.

La plus grande quantité des produits surgelés consommés en RDC est importée, ce qui justifie la hausse des prix appliqués aux consommateurs.

Chute des affaires

La structure des prix annoncée par le gouvernement entraînerait la chute des affaires, estime une vendeuse de poisson qui s'exprime sous anonymat, car le vendeur doit toujours chercher un bénéfice, oense-t-elle.

"Vraiment je ne sais pas. Quelqu'un qui achète à dix dollars, il doit ajouter pour qu'il puisse avoir aussi du bénéfice. Vraiment je ne sais pas ce que je vais dire", confie-t-elle.

Billets d'avion

En rapport avec la réduction entre 45 et 70% sur les billets d'avion également annoncée par le gouvernement, Olive Mudekereza, député national élu de Walungu au Sud-Kivu, se réjouit car selon lui, cela conduira à la baisse des prix des produits venant de l'intérieur.

"Je l'avais proposé plusieurs fois au gouvernement qu'il existe en Europe des billets low-cost pour un vol de deux heures à 50$ alller-retour. Si le gouvernement arrive à appliquer cela, vous verrez que même les coûts des produits seront à la baisse. Je crois que le tarif des billets d'avion va soulager beaucoup de citoyens Congolais", soutient Olive Mudekereza.

Parmi les réactions enregistrées, il y a aussi celle de la Fédération des entreprises du Congo (FEC) qui dénonce la volonté du gouvernement d'imposer une structure unique des prix alors que celle-ci n'est pas approuvée par le patronat.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X