Egypte: L'Etat met en oeuvre des mesures draconiennes pour éviter l'entrée de nouvelles souches de coronavirus

Le Le conseiller du président de la république aux affaires de la santé et de la prévention, Mohamed Awad Tageldin a affirmé que l'Etat mettait en oeuvre des mesures draconiennes dans tous les ports et aéroports pour éviter l'entrée de nouvelles souches de coronavirus.

Dans des déclarations accordées à l'émission télévisée "Bonjour Egypte", M. Tageldin a indiqué que l'Egypte avait franchi le pic de la troisième vague du coronavirus et que le nombre de contaminations et de décès est en baisse.

"Nous exploitons cette période pour soutenir les hôpitaux qui ont besoin d'appareils et d'équipements", a-t-il noté ajoutant que la pandémie persiste toujours et il faut respecter les mesures de prévention.

Le président Abdel Fattah Al-Sissi et le gouvernement œuvrent pour fournir le vaccin au peuple égyptien, a signalé M. Tageldin tout en mettant en exergue l'accord convenu sur la fourniture de 400 millions de vaccins Johnson & Johnson's Janssen COVID-19, fabriqué en Afrique du sud, au continent africain.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X