Angola: Plus de 200 citoyens de la RDC quittent volontairement Cabinda

Cabinda (Angola) — Deux cent quatre-vingt-un citoyens de la République Démocratique du Congo qui résidaient à Cabinda, ont volontairement quitté la province de retour dans leurs régions d'origine.

Le poste frontalier de Yema, avec la RDC au sud de Cabinda, a été la porte de sortie, le week-end dernier, des 182 adultes et 99 mineurs qui vivaient dans des conditions migratoires irrégulières.

La note de presse du Bureau de Communication, Institutions et Presse de la délégation provinciale du Ministère de l'Intérieur à Cabinda, dont l'ANGOP a reçu une copie mardi, indique que les départs volontaires sont dus aux opportunités d'affaires limitées dans les marchés informels.

Les citoyens ont quitté la province avec leurs biens et ont bénéficié d'un traitement spécifique des services de l'Administration générale des impôts (AGT), du Service de Migration et étrangers (SMS ) et de la Police fiscale, ainsi que des autorités sanitaires pour que le processus se déroule à la normalité sur la frontière de Yema.

Le président de la communauté de la RDC à Cabinda, Ngalabue Kabuya, a réitéré que le processus continuera avec l'enregistrement de tous les citoyens qui expriment la volonté de quitter volontairement Cabinda.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X