Sénégal: FESPACO - Le 27e festival du film burkinabè officiellement lancé à Dakar

À Dakar, une cérémonie officielle s'est déroulée ce mardi 29 juin pour lancer le prochain Fespaco, qui aura lieu du 16 au 23 octobre à Ouagadougou, au Burkina Faso. Le Sénégal est l'invité d'honneur de la 27e édition du festival panafricain du cinéma et de la télévision. Initialement prévu en février, ce grand rendez-vous culturel a été reporté à cause de la pandémie de Covid-19.

En dépit du contexte sanitaire et sécuritaire, les organisateurs souhaitent « une grande fête professionnelle et populaire ». Sur l'affiche de la 27e édition du Fespaco, signée de l'artiste Christophe Sawadogo, la princesse Yennenga, héroïne du Burkina Faso, juchée sur son étalon. « Un message d'enracinement et d'ouverture », selon Abdoulaye Diop, ministre sénégalais de la Culture.

« Le Burkina Faso et le Sénégal entretiennent d'excellentes relations à tous points de vue, poursuit-il. Nous avons signé des accords de coproduction et de coopération cinématographique. Le Fespaco sera une excellente tribune pour promouvoir cette coopération et cette nouvelle politique de relance du cinéma. »

« Nouveaux regards, nouveaux défis »

Une coopération saluée par Foniyama Elise Ilboudo Thombiano, ministre burkinabè de la Culture, des arts et du tourisme : « Nous avons fait le choix du Sénégal pour plusieurs raisons dont la volonté de mettre en lumière le dynamisme de l'industrie sénégalaise du cinéma et de favoriser un échange d'expérience. »

Le thème de cette nouvelle édition : « Cinémas d'Afrique et de la diaspora, nouveaux regards, nouveaux défis ». La crise sanitaire en est un, le contexte sécuritaire aussi. « Notre pays, conscient des crises que traversent la sous-région et le monde, est en train de prendre les dispositions nécessaires pour un Fespaco réussi », poursuit la ministre.

Cette année, 1 132 films sont inscrits, selon le délégué général du Fespaco Alex Moussa Sawadogo. Un record qui est le signe, selon lui, du « dynamisme du cinéma africain ».

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X