Sénégal: Forum Génération Egalité : Les parties prenantes du Sénégal se penchent sur la condition des femmes et des filles 25 ans après la Conférence de Beijing

Génération Égalité - Forum des jeunes
communiqué de presse

Dakar le 24 juin 2021- La campagne Génération Égalité se poursuit au Sénégal où s’est tenue, ce mardi 22 juin, une journée d’information et de dialogue avec différentes parties prenantes réunies à l’hôtel Térou-Bi de Dakar. Des membres de l’administration, du secteur privé, de la société civile, des parlementaires ainsi que des associations de femmes et de jeunes, ont accordé leur voix à la cause de l’amélioration des conditions économiques et sociales des femmes et des filles.

Lancé depuis 2020, Le Forum Génération Égalité est organisé par ONU Femmes et co-présidé par les gouvernements de la France et du Mexique dans le cadre de la célébration des 25ans de la Plateforme et du Programme d’Action de Beijing.

La déclaration et le programme d’action de Beijing constituent un instrument phare dans le processus d’engagement et de réaffirmation des droits des femmes et des filles dans le monde. Adopté en 1995 par 189 Etats membres des Nations Unies lors de la quatrième conférence mondiale sur les femmes, cette déclaration a appuyé le principe fondamental selon lequel les droits des femmes et des filles constituent un élément inaliénable, intégral et indivisible des droits de l’homme. Sous la direction de l’actuelle Présidente du Haut Conseil des Collectivités territoriales, Mme Aminata Mbengue Ndiaye, des pionnières comme Maréma Touré Thiam, Awa Wade Sow, entre autres personnalités avaient aussi participé à la Conférence pour représenter et défendre la cause des femmes et des filles du Sénégal et l’Afrique.

Le Forum Génération Egalité marquant les 25 ans de Beijing est centré sur six (06) coalitions d’action qui visent à mobiliser : les États, les organisations internationales, les organisations de la société civile, et de la jeunesse, et les entreprises du secteur privé, dans le but d’obtenir des engagements concrets, ambitieux et porteurs de changement en faveur de l’égalité des chances entre les femmes et les hommes.

Après Mexico, ce sera à la ville de Paris d’accueillir le sommet de cette conférence mondiale sur les droits des femmes, du 30 juin au 2 juillet 2021. Plusieurs pays organisent eux aussi des événements préparatoires au Forum afin d’élaborer de manière inclusive, une liste de recommandations qui reflèteront l’engagement de leur pays lors de ce Forum. La journée de Dialogue du 22 juin, constitue une des étapes clé de la marche du Sénégal vers le Forum Génération Egalité.

Lors du Dialogue, la directrice régionale d’ONU Femmes au Sénégal, Madame Oulimata Sarr, a tenu à rappeler les enjeux de la scolarisation des filles et d’une représentativité équitable des femmes et des jeunes dans les sphères de décision, en les invitant à se présenter massivement aux prochaines élections locales. Elle a souligné plusieurs défis à relever pour faire reculer la vision stéréotypée qui continue de reléguer les femmes au second plan dans la société : ‘’L’éducation est le nerf de la guerre et il faut investir dans ce secteur. Nous pensons que nous devons relever aujourd’hui les défis de l’éducation, de la représentativité au niveau local, de la gestion des ressources...’’, a-t-elle souligné.

Rappelant l’importance de protéger les acquis de la lutte, la directrice d'Onu Femmes au Sénégal poursuit : “On se retrouve souvent avec des gens qui sont convaincus que certains de nos acquis sont une menace, nous devons rester vigilantes et être au fait de ce qui se passe, pour pouvoir protéger ces acquis”, a fait remarquer Oulimata Sarr.

Plusieurs pionnières comme Mme Maréma Touré Thiam, Mme Fatou Lo ou encore Mme Evelyne Sylva qui avaient activement pris part à la Conférence de Beijing il y a 25 ans, ont partagé avec l'auditoire leurs expériences, les avancées notées et les nombreux défis qui restent à relever pour les femmes et les filles.

Madame Ndèye Saly Diop Dieng, Ministre de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des Enfants, a quant à elle tenu à confirmer l’engagement de l’Etat du Sénégal à placer les femmes et les filles au coeur des politiques émergentes du pays et témoigner sa gratitude à toutes les parties prenantes pour leur “soutien et leur présence remarquables en faveur de la cause des femmes et des filles ”.

Elle a également rappelé que la célébration du 25ème anniversaire de la déclaration de Beijing n’a pu être déroulée en 2020 dans le format et l’ampleur convenu par la communauté internationale en raison de l’avènement de la Covid-19 aux impacts pluriels et lourdement contraignants. “Au-delà d’une récession économique généralisée, la pandémie à Coronavirus a généré une exacerbation des inégalités de genre, une accentuation de la pauvreté et de la vulnérabilité des femmes et des filles sous l’effet des violences et des pertes de gains économiques. Mais la pandémie aura surtout été un puissant révélateur de la nécessité de poursuivre le développement humain en général et de la femme en particulier”, a souligné la Ministre de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des Enfants.

Ndèye Saly Diop Dieng d’ajouter : “le Forum Génération-Égalité déroule le scénario pensé par la communauté internationale pour agréger les défis liés à la Covid-19 et l’urgence de retrouver une dynamique transformative qui garantit la résorption des gaps et des progrès irréversibles.”

Pour sa part, le coordonnateur résident des Nations-Unies au Sénégal, Siaka Coulibaly s’est exprimé en ces termes : ’’Le Forum Génération Egalité qui compte rassembler des défenseurs de la cause des femmes et des filles du monde entier sera un cadre pour encourager l’action et renouveler les mouvements pour l’égalité des chances, ainsi que pour lancer une série de coalitions d’actions innovantes et multipartites’’, a-t-il fait savoir.

Constitués en atelier de discussions, les différents participants au dialogue ont pu, au sortir de la journée d’échanges faire plusieurs recommandations à l’endroit de l’Etat dont :

  • La formation des chefs coutumiers et religieux ainsi que les leaders communautaires sur la question du genre afin qu’ils servent de relais dans la lutte contre les violences basées sur le genre ;
  • L'accroissement du leadership et de l’entrepreneuriat des femmes par des financements innovants et inclusifs en proposant des avantages fiscaux pour les entreprises fondées par les femmes tous secteurs d’activités confondus ;
  • La promotion de l’égal accès des femmes à la gestion des ressources naturelles que sont les mines, le pétrole et le gaz ;
  • La mise en place d’une plateforme numérique d’alphabétisation en langues nationales et officielle ainsi qu’un programme d’initiation et de renforcement aux TICs (Technologies de l’information et de la communication).

D’autre part, cette journée d’information et de dialogue a été égayée par les prestations d’artistes comme Jah Man Xpress, Amira Abed, Moona, ou encore Fatou Guéwel Diouf, qui ont revisité leur répertoire avec des titres empreints de messages poignants et engagés pour la cause des femmes et des filles.

Visionnez toutes les photos de da la Journée de Dialogue ici.

Pour en savoir plus et participer au Forum Génération Egalité, visitez le site https://forum.generationequality.org/fr

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X