Mali: Docteur Sogoré, au chevet des blessés et malades à Kidal.

communiqué de presse

Docteur Siaka Sogoré est médecin du CICR au Centre de santé de Kidal. Il intervient dans la prise en charge des blessés de guerre et des urgences nécessitant une intervention chirurgicale. Avec ses collègues du programme santé, il apporte un support au personnel soignant local du centre pour assister les communautés.

Après ses études de médecine, Docteur Sogoré regagne sa ville natale de Kangaba à une centaine de kilomètres au Sud de Bamako. Là, il travaille au sein du service de chirurgie du Centre de santé de référence. Un an plus trad, il se consacre à la prise en charge de la malnutrition aigüe au sein du même centre de santé mais cette fois-ci au niveau de la pédiatrie.

Après ces expériences acquises, en 2015 il saisit une opportunité d'emploi avec une organisation humanitaire dans la région de Kidal à plus de 1600 kilomètres de sa ville natale. Il accepte d'assurer la gestion d'une équipe médicale mobile pour les localités d'Abeïbara et Tessalit vers la frontière algérienne à un moment où les travailleurs venant d'autres régions et d'autres pays, principalement les humanitaires étaient réticents à faire ce type de choix.

« Quand j'ai décidé de venir travailler dans la région de Kidal, mes parents étaient réticents à ce choix. La ville était en ce temps l'épicentre du conflit armé. L'accès y était difficile. Mais bon, le risque zéro n'existe nulle part », souligne le Docteur Sogoré en esquissant un sourire rassurant, pendant qu'il nous conduisait dans les couloirs du Centre de santé de référence de Kidal.

En 2016, il rejoint l'équipe du CICR au Centre de santé de Kidal où il intervient dans la prise en charge des blessés de guerre et d'autres urgences. « Je voulais contribuer à soulager les souffrances des populations touchées par la crise » renchérit-il. Pour assurer un suivi accentué, cet homme qui a accepté d'aller loin de son épouse et de ses enfants, passe une grande partie de son temps libre au chevet des personnes hospitalisées. Ce travail d'humanitaire lui a valu le respect et la considération de la population de Kidal.

« J'ai de très bonnes relations avec la communauté. C'est une fierté de voir la considération que celle-ci me témoigne quand je croise un ancien patient ou un accompagnant ».

Docteur Siaka apporte aussi un appui technique au personnel soignant du comité de gestion du Centre de santé de Kidal. « Nous organisons des séances de formation hebdomadaire permettant de renforcer les capacités du personnel sur les pathologies les plus fréquentes. ».

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X