Afrique: Déclaration conjointe de David Malpass et de Kristalina Georgieva au nom du Groupe de la Banque mondiale et du FMI

document

Washington : Nous sommes très heureux d'annoncer une avancée majeure pour le Soudan, qui marque une autre étape importante dans la reprise de ses relations avec la communauté internationale. Aujourd'hui, le Soudan a atteint le point de décision de l'initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE), devenant ainsi le 38e pays admissible à un allégement de la dette au titre de l'initiative, que la Banque mondiale et le FMI ont lancée conjointement en 1996 pour veiller à ce qu'aucun pays pauvre ne soit confronté à une charge de la dette qu'il ne peut pas gérer.

Il s'agit de l'opération au titre de l'initiative PPTE dont le montant est de loin le plus élevé, avec un allégement total de la dette de 23,3 milliards de dollars en valeur actuelle, soit plus de trois fois plus que la deuxième opération la plus élevée et environ 36 % de l'allégement cumulé total accordé aux 37 pays qui ont bénéficié précédemment de l'initiative. Cette opération sera complétée par d'autres mesures d'allégement de la dette liées à l'initiative PPTE qui porteront le total de l'allégement à plus de 50 milliards de dollars en valeur actuelle nette, soit plus de 90 % de la dette extérieure totale du Soudan. Cette avancée décisive permettra au Soudan de se libérer de la lourde charge de la dette héritée du passé.

Après que le Soudan a achevé l'unification de son taux de change, il a réglé ses arriérés envers l'Association internationale de développement (IDA) en mars, ce qui lui a permis de renouer pleinement ses relations avec le Groupe de la Banque mondiale après quasiment trois décennies d'isolement. Près de 2 milliards de dollars de nouveaux dons de l'IDA ont ainsi pu être accordés, y compris grâce au soutien accru de cette dernière en reconnaissance du redressement impressionnant du Soudan et de ses efforts soutenus de réforme. Il s'agit d'une journée historique pour le FMI aussi, car les arriérés envers l'institution sont maintenant réglés et, aujourd'hui pour la première fois depuis 1974, aucun pays n'affiche d'arriéré prolongé envers le FMI.

Nous félicitons le gouvernement et la population du Soudan pour leur admirable travail acharné et leurs progrès vers ce jalon remarquable. Nous remercions tous les donateurs et tous les partenaires qui ont contribué à cet effort, y compris l'apport d'une aide rapide indispensable en faveur des groupes les plus vulnérables, au moyen du programme de soutien aux familles de 820 millions de dollars financé conjointement par des dons de l'IDA précédant le règlement des arriérés et une aide des donateurs. Nous continuerons de soutenir le redressement économique du Soudan et sa stratégie de réduction de la pauvreté dans les années à venir, et nous appelons la communauté internationale à continuer d'aider le Soudan à maintenir cette dynamique.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X