Afrique: Réchauffement de la planète - Les scientifiques prédisent le pire pour l'humanité

1 Juillet 2021

Le changement climatique va continuer à affecter davantage le système de production agricole. Les chercheurs, qui suivent l'évolution du climat, ont prévu des chutes des rendements agricoles de maïs, de riz, de blé, de sorgho, entre autres.

Le pré-rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec) ne présage rien de bon pour l'humanité. Les tendances actuelles de hausse des températures en cours auront des effets néfastes sur les activités économiques. « Le pire est à venir avec des implications sur la vie de nos enfants et nos petits enfants », soutiennent les scientifiques du Giec cités par le site spécialisé « Futura sciences ».

Aujourd'hui, la probabilité que le seuil de 1,5 degré soit dépassé est réelle, selon l'Organisation météorologique mondiale (Omm). Déjà, le réchauffement de la terre a des répercussions sur le système de production agricole. Si l'on se réfère à « Futura sciences », la production de maïs a chuté de 4 %, alors que les rendements de sorgho et de mil en Afrique de l'Ouest ont diminué respectivement de 15 à 20%.

En Asie du Sud-Est, considéré comme le grenier du monde, il est attendu une diminution de la production de 40 % du riz notamment en Inde, exposant 80 millions de personnes à la famine. « Une menace d'autant plus grande que les changements climatiques que nous vivons semblent aussi vouloir faire baisser la valeur nutritionnelle des aliments. La teneur en protéines du riz, du blé, de l'orge et des pommes de terre, par exemple, devrait chuter de 6 à 14 %, mettant près de 150 millions de personnes supplémentaires en risque de carences », alertent les scientifiques.

Le dernier rapport du Giec a été publié en 2014. Le nouveau sera accessible au grand public au début de l'année 2022, après le sommet de Glasgow sur le climat.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X