Burkina Faso: Lutte contre le terrorisme - Des prières pour le Burkina

L'organisation chrétienne « Watchmen Burkina Faso 24/7 Prayer Mountain», en collaboration avec celle dénommée « Women of Vision/ Women of Destiny », a organisé, le vendredi 25 juin 2021, par vidéoconférence depuis New-York aux Etats-Unis, une séance de prières pour le Burkina et d'autres nations en difficulté.

Depuis 2015, le Burkina Faso est la cible d'attaques terroristes avec leur lot de morts, de blessés et de déplacés internes, à l'instar d'autres pays voisins tels le Mali et le Niger.

Des opérations militaires sont régulièrement menées contre les forces du mal sur le territoire national, mais celles-ci ne faiblissent pas et continuent de semer la terreur. Au grand dam des autorités, avec en tête le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré qui multiplient les initiatives pour ramener la paix dans le pays. Parmi les attaques les plus meurtrières, figure celle perpétrée dans la nuit du 4 au 5 juin dernier, à Solhan, dans la région du Sahel et qui a coûté la vie à 132 personnes, selon un bilan officiel établi par le gouvernement.

Cette « barbarie », tout comme les autres, ne laisse pas indifférentes les organisations chrétiennes « Watchmen Burkina Faso 24/7 Prayer Mountain» et « Watchmen Burkina Faso 24/7 Prayer Mountain», créées par des compatriotes de la diaspora burkinabè aux Etats-Unis. Pour ces deux structures, l'espoir n'est pas perdu, car le Burkina peut compter sur Dieu, le Miséricordieux. C'est dans ce sens, qu'elles ont organisé, le vendredi 25 juin 2021, par vidéoconférence depuis New-York aux Etats-Unis, une séance de prières, précédée d'un jeun, sous le thème « Levons-nous dans la prière pour le Burkina Faso et les autres nations en difficulté ».

... et le Consul général à New York, Alain Kompaoré, ont pris part à l'activité.

16 pasteurs burkinabè et sierra-léonais de toutes dénominations confondues ont intervenu dans cette séance de prières par vidéoconférence, dirigée depuis New-York par la fondatrice de l'organisation « Women of Vision/ Women of Destiny », la prophétesse, Merveille Aïcha Nadège Ouédraogo. Il s'agit, entre autres, du Révérend Moussa Touré, par ailleurs fondateur de l'organisation « Watchmen Burkina Faso 24/7 Prayer Mountain», de Daouda Zongo et du Dr Hugues Sedgho. Pendant 8 heures d'horloge et sans interruption, ces hommes de Dieu ont imploré la grâce divine, afin qu'elle protège le Burkina et les autres pays en proie aux attaques terroristes.

De minuit à 8 heures du matin, ils ont fléchi les genoux devant Dieu, le Tout-Puissant, pour lui demander son pardon en faveur du Burkina Faso et des autres nations endeuillées par l'hydre terroriste. Les pasteurs intervenant se sont appuyés sur ce passage de la Bible pour solliciter la grâce du Seigneur pour le Burkina : « Si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s'humilie, prie et recherche ma face, s'il revient de ses mauvaises voies, moi, je l'écouterai des cieux, je lui pardonnerai son péché et je guérirai son pays » (2 Chroniques 7 : 14.).

Une quarantaine d'hommes et de femmes de plusieurs pays (Burkina Faso, Tchad, Cameroun, Madagascar, Sierra Leone, des Etats-Unis d'Amérique, Italie et France) ont participé à cette séance de prières par vidéoconférence. Tous ont loué Dieu au nom de Jésus Christ, appelant de tous leurs vœux au retour de la paix au Burkina et dans les autres pays en proie à l'insécurité. Des personnalités, notamment l'ambassadeur du Burkina aux Etats-Unis, Seydou Kaboré et le Consul général à New York, Alain Kompaoré, y ont également pris part, à l'invitation des organisateurs.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X