Angola: L'Est du pays aura un méga projet agro-industriel

Luanda — L'Endiama EP et la société RGS Group Holding vont investir, au cours des cinq prochaines années, plus de 4 milliards de dollars américains (2,5 milliards de Kz) dans un projet agro-industriel à Lunda Norte, Lunda Sul et Moxico, pour tirer parti de l'économie.

Le projet, présenté jeudi à Luanda, va être mis en œuvre dans le corridor Est de l'Angola, sur une superficie de plus de 150 000 hectares, et, une fois achevé, générera environ 60 000 emplois.

S'exprimant lors de la cérémonie, le ministre des Ressources minérales, du Pétrole et du Gaz, Diamantino Azevedo, a déclaré que l'initiative s'inscrit dans le cadre de la responsabilité sociale de l'Endiama EP, et « elle apparaît comme une action historique qui aurait dû être réalisée il y a de nombreuses années".

A l'occasion, le président du Conseil d'Administration (PCA) de l'Endiama, Manuel Ganga Junior, a précisé que le projet aura, dans sa genèse, les produits alimentaires du panier de base, arbres fruitiers, palmiers et arbres à valeur économique, qui permettent, en quelques années, la récolte des fruits et l'extraction de l'huile de palme.

À son tour, le gouverneur de Lunda Norte, Ernesto Muangala, a salué les promoteurs du projet agro-industriel, soulignant sa structure, soulignant qu'après sa mise en œuvre, il pourrait garantir plusieurs emplois et une meilleure qualité de vie aux populations locales.

Le responsable a souligné que, dans sa province, le projet sera mis en œuvre sur une superficie de 110 000 hectares, avec des écoles du primaire au secondaire en annexe de la production agricole, des hôpitaux, et en même temps la construction et la réhabilitation des routes de communication, notamment le bitumage de Nzage à la frontière nord-est avec la République démocratique du Congo (RDC), sur un tronçon de plus de 80 km.

Quant au gouverneur de Lunda Sul, Daniel Felix Neto, a indiqué que le projet sera mis en œuvre sur une superficie de 50 000 hectares et que l'initiative générera des emplois et du développement.

En revanche, il a salué ce geste des sociétés Endiama et RGS Group Holding, qu'il a considéré comme historique.

Le directeur général de RGS Holding, Mohamed Aquil Riajahunssen, a expliqué que le projet durera cinq ans jusqu'à sa pleine mise en œuvre, et créera 260.000 emplois directs dans les trois provinces.

"Nous parlons de 15 000 agriculteurs, où 165 000 personnes seront employées dans la seule partie agricole, le reste des emplois sera en charge de la partie industrielle et des services associés", a conclu l'homme d'affaires.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X