Afrique du Sud: Jacob Zuma demande l'annulation de sa condamnation à la prison pour outrage à la justice

President Jacob Zuma.

Après avoir été condamné cette semaine à 15 mois de prison pour outrage à la justice, l'ancien président Jacob Zuma a déposé un recours vendredi soir auprès de la Cour constitutionnelle et lui demande d'annuler sa décision. Un peu plus tôt dans la semaine, il avait été condamné par cette même cour pour avoir refusé de témoigner devant une commission d'enquête sur la corruption ; et ce malgré une injonction de la justice.

Dans les documents déposés par ses avocats auprès de la plus haute cour du pays, Jacob Zuma évoque un verdict cruel et dégradant. « Avant que je ne franchise les grilles de la prison pour purger ma peine », écrit-il, « je vous demande de reconsidérer votre décision. Et d'examiner si vous avez agi selon les termes de la Constitution. »

L'ancien président se présente comme étant « le premier détenu de la Cour constitutionnelle ». Âgé de 79 ans, il évoque sa santé fragile, menacé par une éventuelle incarcération et demande à la Cour constitutionnelle de revoir sa décision. Certains juristes s'interrogent déjà sur la recevabilité d'un tel recours.

Les avocats de l'ancien président ont également déposé une demande d'urgence auprès de la Haute cour de Pietermaritzburg dans le KwaZulu Natal - sa région d'origine - demandant que son incarcération soit suspendue le temps que son cas soit réexaminé.

Théoriquement Jacob Zuma a jusqu'à dimanche 4 juillet pour se présenter à la police. Poursuivi depuis des années dans plusieurs affaires de corruption, l'ancien président a toujours réussi à échapper à la prison en gagnant du temps à coup de recours en justice.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X