Togo: Adhésion des producteurs à la nouvelle vision de la NSCT

3 Juillet 2021

Le Groupe singapouriens Olam a repris en main la filière coton en rachetant à l'Etat la majorité de la Nouvelle société cotonnière (NSCT).

Dans leur ensemble, les producteurs adhèrent à la vision de l'opérateur.

Sa stratégie de développement vise les 225.000 tonnes d'ici 2025 et 139.000 pour la prochaine campagne.

La production actuelle est d'environ 68.000 tonnes en baisse de 30%, la marge de croissance est donc importante.

'Loin de nous décourager, ces résultats doivent nous interpeller sur notre engagement et notre contrat de production de 225 000 tonnes de coton graine pour un rendement de 1 100 kg/ha à l'horizon 2025 que nous avons signé avec la NSCT, sans oublier notre vision de doubler le revenu du cotonculteur', a déclaré samedi Koussouwè Kouroufei, président du conseil d'administration de la Fédération nationale des groupements de producteurs de coton (FNGPC, 153.000 producteurs indépendants).

L'actionnaire de référence va investir massivement dans ce secteur. 4,5 milliards de Fcfa cette année.

Il va également construire une usine de transformation à Adétikopé où se trouve un nouveau parc industriel financé en partie par le groupe via sa filiale Arise.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X