Afrique: Droits des LGBT - Trois pays africains retirés de la liste des «pays sûrs» de l'OFPRA

Les manifestations contre les LGBT se multiplient au Sénégal

Le Conseil d'État français a retiré le Bénin, le Ghana et le Sénégal de la liste des pays dits sûrs de l'OFPRA, l'Office français de protection des réfugiés et apatrides en France. Dans ces deux derniers pays, il s'agit de protéger les ressortissants LGBT victimes de discrimination. Les demandeurs d'asile originaires de ces trois pays d'Afrique de l'Ouest en France auront désormais la possibilité de faire appel en cas de rejet de leur première demande d'asile en première instance.

« Homophobie grandissante, la France retire le Sénégal des pays sûrs ». « Répression des LGBT, le Sénégal sur la liste noire ». Les titres sont nombreux ce samedi 3 juillet dans la presse sénégalaise, en réaction à la décision du Conseil d'État de retirer trois pays d'Afrique de l'Ouest de la liste des pays dits sûrs de l'OFPRA, l'Office français de protection des réfugiés et apatrides.

La liste permettait depuis 2019 à la France de refuser les recours des demandeurs d'asile ressortissants des 16 pays qu'elle contenait.

Le Bénin avait déjà été suspendu en septembre dernier uniquement pour 12 mois par l'OFPRA, en raison des violations répétées des libertés publiques. Le Conseil d'État le raye de la liste.

S'agissant du Ghana et du Sénégal, la plus haute juridiction administrative française les retire des pays sûrs en raison des « dispositions législatives pénalisant les relations homosexuelles » et de la « persistance de comportements, encouragés, favorisés ou simplement tolérés par les autorités de ces pays ».

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X