Ile Maurice: Des séances de brainstorming afin de revoir la stratégie africaine de Maurice

communiqué de presse

Une deuxième séance de brainstorming sur l'Africa Strategy de Maurice a été présidée par le ministre du Transport routier et du Métro léger, ministre des Affaires étrangères, de l'Intégration régionale et du Commerce international, M. Alan Ganoo, à Port Louis, ce matin, en présence des représentants de Business Mauritius, de la Mauritius Bankers Association Limited, du Regional Multidisciplinary Centre of Excellence, de Straconsult ABDS (Africa Business Development Services) et d'Eclosia.

Les diplomates mauriciens en mission en Egypte, en Ethiopie, à Madagascar, au Mozambique et en Afrique du Sud ont assisté à la réunion par visioconférence. L'objectif était de faire le point sur les progrès accomplis dans la mise en œuvre de la stratégie africaine et de décider de la marche à suivre quant à sa révision. La première séance de brainstorming s'est tenue le 2 juin dernier avec la participation des différentes divisions du ministère des Affaires étrangères, de l'Intégration régionale et du Commerce international, de l'Economic Development Board, et du Mauritius Africa Fund.

Dans son allocution, le ministre a souligné que le processus d'élaboration d'une stratégie africaine plus efficace est complexe et pluridimensionnel, d'où la nécessité de consulter les divers partenaires pour décider de la marche à suivre et d'adopter une approche coordonnée afin de prévenir le chevauchement des initiatives et d'utiliser les ressources de manière judicieuse. Il a indiqué que la révision de la stratégie africaine est opportune face aux défis émergents suite à la pandémie de COVID-19 notamment concernant la santé, la sécurité alimentaire, le chômage des jeunes, ainsi que la connectivité, qu'elle soit aérienne, maritime ou numérique. « Cet exercice de révision devrait permettre à la stratégie africaine de contribuer à une reprise économique rapide », a-t-il dit.

Le ministre est d'avis qu'il faut rechercher des occasions favorables dans le secteur des investissements et du commerce, de faire une analyse franche des initiatives et plateformes mises en œuvre dont les commissions conjointes et les zones économiques spéciales, et de porter plus d'attention à, et renforcer les relations bilatérales avec, certains pays en priorité. Selon M. Ganoo, la stratégie pourrait mettre à profit les opportunités découlant de la Zone de libre-échange continentale africaine, de l'Accord de coopération et de partenariat économiques global Maurice-Inde, et de l'accord de libre-échange Maurice-Chine.

Les propositions faites lors de la première séance de brainstorming ont aussi été énumérées par M. Ganoo. Celles-ci sont la nécessité d'augmenter les importations et exportations venant de l'Afrique; de saisir les possibilités offertes par le Marché commun de l'Afrique orientale et australe; d'améliorer les connectivités aérienne, maritime, et numérique sur la région ; de positionner Maurice comme un centre financier de renom; de promouvoir un système éducatif plus adapté à l'ère post-COVID-19; d'encourager l'expertise mauricienne dans les organisations régionales et internationales; et d'avoir un rôle plus accru dans les partenariats existants au niveau de l'Afrique tout en améliorant l'image et la visibilité de Maurice.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.