Burkina Faso: LOPIS - Début à Ouagadougou des travaux de l'atelier régional sur l'extrémisme

Ouagadougou — Les travaux du 12ème atelier de la Ligue des Oulémas, prêcheurs et imams du Sahel, placé sous le thème "Remédier à l'extrémisme: acceptation de l'autre, de la théorie à la pratique".

Prennent part à ce workshop organisé en collaboration avec l'Unité de fusion et de liaison des pays du Sahel (UFL) et à l'ouverture duquel a assisté l'ambassadeur algérien au Burkina Faso, Mohamed Ainseur, le ministre de l'Administration territoriale et de la Décentralisation, Clément Sawadogo, ainsi que les représentants des pays membres permanents (Algérie, Burkina Faso, Libye, Mauritanie, Mali, Niger, Nigeria et Tchad), et des trois pays observateurs (Guinée, Sénégal et Côte d'Ivoire).

A ce propos, le responsable burkinabé a invité l'assistance à observé une minute de silence pour se recueillir à la mémoire des victimes.

Après la clôture des travaux de cet atelier mercredi, la LOPIS tiendra son Assemblée générale (AG) ordinaire, prévue en 2020 mais reportée en raison de la crise sanitaire mondiale, en application du règlement intérieur définissant la tenue d'une AG tous les trois ans pour élire les structures administratives.

La LOPIS compte des imams, prêcheurs et oulémas de 11 pays membres, en l'occurrence les huit pays membres permanents de l'Unité de fusion et de liaison des pays du Sahel (UFL) (Algérie, Burkina Faso, Libye, Mauritanie, Mali, Niger, Nigeria et Tchad), et trois pays observateurs dans ladite Unité (Guinée, Sénégal et Côte d'Ivoire).

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X