Cote d'Ivoire: Bac 2021 à Daloa / Le préfet Bako Digbé Anatole-Privat : "Cette année, voici pourquoi, il y a un seul examinateur par salle?"

Le préfet de la région du Haut-Sassandra, préfet du département de Daloa, Bako Digbé Anatole-Privat a expliqué les raisons pour lesquelles il y a un seul examinateur par salle cette année. .

« Cette année, c'est un seul examinateur par salle. Cela n'a pas été fait au hasard. Il faudrait que les responsabilités soient désormais bien situées. Et donc chacun sera responsable de ce qui va se passer dans sa salle de classe " , a expliqué Bako Digbé Anatole-Privat.

Il s'exprimait le lundi 05 juillet 2021 au lancement des épreuves écrites du baccalauréat qui s'est déroulé au lycée moderne 2 de Daloa, en présence des autorités éducatives et sécuritaires de la localité.

Et d'ajouter : " Ce que nous demandons aux surveillants, c'est d'être vigilants et de ne pas chercher à aider un candidat. Ça ne sera rien de chercher à faire plaisir à un candidat et mettre son matricule en danger " , a-t-il dit .

Il a invité les candidats à ne pas s'adonner à la fraude et à rester concentrés tout au long des épreuves écrites de cet examen à grand tirage.

Il a également insisté sur la nécessité pour le pays d'avoir des diplômes qui inspirent confiance tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de la Côte d'Ivoire.

" Chaque année, lorsqu'on découvre des cas de fraude, cela n'est pas une bonne chose. C'est pourquoi, nous devons éviter la fraude pour donner à notre Bac la valeur qu'il faut à l'international", a-t-il insisté.

Pour sa part, le directeur régional de l'Education nationale, Fofana Mamadou a affirmé que les toutes les dispositions sont prises pour la réussite de cet examen.

Pour la session 2021 du BAC, 16 719 candidats issus de la direction régionale du ministère de l'Éducation nationale regroupant les départements de Daloa, de Zoukougbeu et de Vavoua prennent part aux épreuves écrites qui ont débuté ce lundi matin pour s'achever le vendredi 09 juillet 2021.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X