Togo: Lourdes peines de prison pour des pirates en mer jugés en assises

(Image d'archives) - Interpellation de pirate en haute mer

Ils étaient 9 présumés pirates dans le box des accusés lundi 5 juillet, à l'ouverture de la première session des assises de l'année. C'est la première fois que la cour connaît un dossier portant sur la piraterie maritime. Après le délibéré, la cour a retenu la culpabilité de 8 accusés et prononcé des peines allant de 12 ans à 20 ans.

Tout commence dans la nuit du 11 au 12 mai 2019, des individus attaquent dans les eaux territoriales togolaises, le navire Tanker G-Dona 1. Ils prennent en otage l'équipage, recherchent les biens. Le capitaine du navire, pour avoir la vie sauve, se jette à la mer. Les individus sont appréhendés par la marine togolaise. Ils sont accusés de piraterie maritime, violence volontaire, tentative de vol et groupement de malfaiteurs.

Dans le box des accusés, 7 Nigérians et 2 Togolais comparaissent. Après le délibéré, la Cour a retenu la culpabilité de 8 accusés : l'un est condamné à 15 ans de réclusion et les 7 autres à 12 ans. Un des accusés a été acquitté. L'un des accusés, en fuite, a été reconnu coupable et condamné à 20 ans de réclusion avec un mandat d'arrêt international délivré contre lui.

Impunité zéro...

Pour Me Atakuam Dovi-Avouyi, l'avocat de la défense, c'est une déception. « Nous n'avons pas été convaincus que l'accusation ait apporté des preuves suffisantes pour mettre à la charge des personnes mises en cause un tel verdict. »

Le ministère public voulait un procès à l'exemple pour les prochains pirates, il s'en frotte les mains. Kodjo Gnadji Garba, président de la cour d'appel est représentant du ministère public : « Il faudrait que les gens comprennent que les pirateries, les brigandages, les vols à main armée en mer ne seront pas laissés impunis ».

Parmi les condamnés ceux de nationalité étrangère sont interdits de séjour sur le territoire togolais pendant 5 ans. Quant aux condamnés de nationalité togolaise, ils sont déchus de leur droit civique pendant 5 ans

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X