Sénégal: Pacification de l'espace politique - Reçu par Serigne Mountakha Mbacké, Thierno Lô appelle à un sursaut national

6 Juillet 2021

A la sortie d'une audience avec le khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Mbacké, le Président du conseil d'administration (Pca) de Sen-Ter, Thierno Lô, a déclaré avoir exprimé toute son inquiétude au marabout qu'il a invité à faire un plaidoyer pour un sursaut national dans le but de pacifier l'espace politique sénégalais.

Touba-Le président du parti APD, Thierno Lô, a affirmé que le khalife général des Mourides a fortement apprécié sa démarche. « Sans la paix, il ne peut pas y avoir de développement », a-t-il d'emblée déclaré, devant la presse, « serein » d'avoir rempli sa mission et atteint son objectif qui était d'informer Serigne Mountakha Mbacké, rappelant que le 23 juin 2011, 11 morts ont été recensés et 14 autres enregistrés lors des récents évènements de mars dernier.

« Est-ce que cela va régler les problèmes du Sénégal ? Nous ne devons pas rester spectateurs, et c'est la raison pour laquelle je suis venu voir le khalife pour lui dire que la violence est en train de germer dans ce pays. Il est temps qu'il convoque ou qu'il intervienne pour que les choses puissent s'arrêter. Il m'a écouté et a bien apprécié et je crois qu'il va manager pour un retour à la paix avant qu'il ne soit trop tard », a ajouté Thierno Lô.

Par ailleurs, il se dit convaincu que le Sénégal ne pourra se développer qu'avec l'agriculture. A ce titre, le responsable politique a profité de son audience avec le khalife général pour l'inviter à échanger avec le Président Macky Sall en vue de mobiliser les énergies du temporel et du spirituel pour la maîtrise de l'eau et le développement de l'agriculture.

« Parce que, dit-il, sans agriculture, qui est un facteur de souveraineté nationale, nous n'avons pas d'industrialisation et sans industrialisation, nous ne connaîtrons jamais le développement. Ainsi nous pourrons parler d'exode urbain, pour travailler la terre et atteindre le développement ».

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X