Kenya: Treize éléphants vont être transportés par avion de l'Angleterre vers le Kenya

Un troupeau d'éléphants.

C'est un projet fou. La fondation britannique Aspinall prévoit de réintroduire dans la nature un troupeau d'éléphants en une seule fois. L'organisme compte transporter par avion, jusqu'au Kenya, 13 pachydermes vivant actuellement dans le sud-est de l'Angleterre.

C'est un pari à la fois biologique et logistique que s'apprête à relever la fondation Aspinall. Les 13 éléphants vivent pour l'instant dans un enclos de trois hectares au parc animalier Howletts Wilds, dans le Kent. Ils voyageront dans des caisses fabriquées sur-mesure par une société sud-africaine spécialisée. Les pachydermes seront montés à bord d'un Boeing 747. Il faudra bien ça, car le troupeau pèse 25 tonnes.

Après un voyage de 7 000 km, supervisé par des vétérinaires, les caisses seront emmenées dans un lieu encore tenu secret au Kenya. Damian Aspinall, président de la fondation, reconnaît qu'il y a « gros risques comme tout projet d'une telle amplitude. Mais nous pensons que ça en vaut la peine. Ils appartiennent à l'Afrique », dit-il.

Les 13 éléphants passeront d'abord 6 mois en captivité afin d'être observés et voir s'ils s'adaptent au changement d'environnement. Puis ils seront définitivement relâchés.

Pour la fondation Aspinall, ce projet est aussi un symbole contre la vie en captivité, où « l'espérance de vie des femelles est réduite de moitié et où ces animaux se reproduisent mal. Même si les éléphants reçoivent les meilleurs soins possibles, ils doivent vivre dans la nature », indique la Fondation. À long terme, elle espère que les zoos arrêteront les reproductions ou le commerce d'éléphants.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X