Algérie: Ministère de la Justice - 1.118 détenus ont décroché le BEM 2021

Alger — Le nombre de détenus ayant décroché le Brevet d'Enseignement Moyen (BEM-session 2021) s'élève à 1.118 sur un total de 3.496 candidats ayant concouru aux épreuves, a indiqué mardi un communiqué du ministère de la Justice.

Les résultats des examens du BEM spécifiques à la catégorie des détenus pour la session de juin 2021, organisés par l'Office national des examens et concours (ONEC) dans le cadre de la convention conclue entre les ministères de la Justice et de l'Education nationale qui se sont déroulés au niveau de 46 centres d'examens des établissements pénitentiaires, révèlent que 1.118 détenus ont décroché le BEM sur un total de 3.496 candidats, soit un taux de réussite de 31,98%.

Selon le communiqué, un total de 35.922 détenus poursuivent leurs études dans les différents cycles d'enseignement au titre de l'exercice 2020/2021, dont 28.917 inscrits à l'enseignement à distance, 52 à l'enseignement supérieur et 6.953 poursuivent des cours d'alphabétisation.

Le ministère a estimé que ces résultats "étaient un couronnement des efforts consentis tout au long de l'année par les détenus dans les différents cycles d'enseignement ainsi que les efforts des fonctionnaires relevant de la direction générale de l'administration pénitentiaire et des encadreurs, dont le nombre s'élève à 1.061 encadreurs", conclut le communiqué.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X