Cameroun: Innovation pédagogique en temps de crise - L'Université de Yaoundé I s'organise

L'atelier de validation du plan de mise en œuvre d'un projet dédié dans trois pays de la sous-région se tient depuis hier à Yaoundé.

L'atelier de validation du plan de mise en œuvre du Projet d'adaptation de résilience et d'innovation (Pari) pédagogique en contexte de crise et à l'ère du numérique dans trois pays de la sous-région se tient depuis hier à Yaoundé. Présidées par le recteur de l'Université de Yaoundé I, le Pr. Maurice Aurelien Sosso, les assisses visent à mettre en place un dispositif de gouvernance innovants en vue de former les instituteurs en période d'incertitude.

Chercheurs, partenaires et membres de la société civile harmonisent depuis lors, les programmes de formation ingénieux applicables au Cameroun, en République centrafricaine et au Tchad. « L'enseignement primaire en Afrique centrale est marqué par des approches de perfectionnement peu efficaces. De nouvelles voies s'imposent pour le développement de pratiques efficientes et inclusives de formation initiale et continue des enseignants », a relevé le Pr. Annie Wakata, directeur de l'Ecole normale supérieure de Yaoundé, par ailleurs gestionnaire principal du Projet.

Subventionné par le Centre de recherche pour le développement international, le Pari va renforcer les capacités de 800 instituteurs contractuels, 190 superviseurs, 50 chefs d'établissements, 50 superviseurs d'enseignants et 90 inspecteurs d'arrondissement basés en zone rurale. D'une durée de 33 mois, le projet de recherche, mis en œuvre par l'ENS de Yaoundé en partenariat avec celles de Bangui, de N'Djamena, et l'Ecole supérieure des techniques avancées pour le développement entend améliorer les compétences des principaux acteurs du système éducatif en contexte plurilingue.

« Notre projet est basé sur un modèle d'andragogie évolutive en environnement numérique d'apprentissage », a précisé le Pr. Annie Wakata. Le projet d'adaptation de résilience et d'innovation pédagogique en contexte de crise tient ainsi à atténuer les effets des conflits sur les systèmes d'éducation. A ce titre, les coordonnateurs dudit programme vont former les enseignants du primaire au sein de leurs localités d'affectation respectives. Les bénéficiaires devront à leur tour encadrer les instituteurs communautaires.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X