Afrique: Diverses réactions face aux changements au sein du gouvernement burkinabè

Ouagadougou — Au Burkina Faso, le président Roch Kaboré a limogé ses ministres de la défense et de la sécurité. L'opposition dit prendre acte mais a défilé dans les rues le week-end dernier. Les Ouagalais ont donné leurs avis sur ce nouveau gouvernement.

"Il ne faut pas qu'on se trompe d'ennemi. Les agitations politiciennes ont leur place dans le jeu démocratique dans notre pays. Mais quand le pays est en danger, il faut que l'on sache raison garder pour combattre l'ennemi", a déclaré le Premier ministre Christophe Dabiré.

Mais l'opposition n'est pas satisfaite de ces changements.

"Nous nous attendions à un homme de tenue à la sécurité. Il faut faire confiance aux militaires et les laisser s'organiser en interne. Si vous pouvez libérer des terroristes pour qu'ils aillent s'organiser et revenir attaquer le pays, pourquoi pas libérer des militaires en prison pour qu'ils participent à la lutte contre le terrorisme?", a dit Eddie Komboigo, chef de file de l'opposition.

Dans les rues de Ouagadougou, les populations suivent ces développements de près. "Il n'a pas changé le gouvernement en tant que tel. Il a changé des ministres. Je pense que ça ira", affirme ce citoyen Burkinabè.

"Ce changement va permettre de s'organiser sérieusement", ajoute un autre.

"Je ne crois pas en tout cela. Surtout le ministre délégué. Si le ministre est là, pourquoi nommer un délégué ? Je ne crois vraiment pas mais j'espère que ça ira", indique ce Burkinabè.

Est-ce que ce remaniement aura un impact dans la gestion du pays ?

"Ce remaniement n'aura pas un effet direct sur les revendications des populations. L'ensemble des autres ministères sont restés. Il reviendra au président du Faso d'avoir un management assez conséquent", a expliqué Paz Hien, analyste politique.

Le président Kaboré a nommé comme ministre délégué à la Défense le colonel-Major Barthélemy Simporé, ancien attaché de défense du Burkina Faso à Washington jusqu'en 2019.

Maxime Koné, qui était jusque-là ministre délégué à la Coopération, a été nommé au poste stratégique de la Sécurité. Kaboré lui-même reprend la Défense, un poste qu'il détenait jusqu'en 2017.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X