Sénégal: Démarrage du Cfee - Mamadou Talla exprime sa satisfaction

Les épreuves du Certificat de fin d'études élémentaires (Cfee) et de l'Entré en sixième ont démarré hier, mardi 6 juillet sur toute l'étendue du territoire national avec 293733 candidats. Faisant le tour de quelques centres de la région de Dakar dans matinée, le ministre de l'Education nationale, Mamadou Talla accompagné du coordonnateur des inspecteurs d'académies, a exprimé sa satisfaction par rapport au déroulement de l'examen.

«Nous avons été dans l'Académie de Dakar et là nous sommes présentement à Guédiawaye et d'après les informations que nous avons recueillies au niveau national, les examens se passent dans d'excellentes conditions. Malgré qu'on soit en temps de période de covid-19, ça se passe très bien. Cet examen concerne plus de 293000 candidats et on pourrait même dire que les filles représentent 55% parmi ces candidats. Nous avons mobilisé près de 25000 surveillants et secrétaires.

Donc, c'est un examen extrêmement important pour nous. Et dire également que cette année, elle est particulière parce que tout simplement l'année dernière, nous étions obligés d'arrêter les cours en présentiel à partir de la mi-mars et donc ces élèves aujourd'hui qui sont en Terminale, en Troisième, en CM2, ce sont des élèves qui étaient dans des classes intermédiaires qui n'avaient comme dispositif d'accompagnement que ce qu'on appelle la continuité pédagogique, l'école à la maison.

Ils ont été accompagnés. Ça nous a amené cette année de démarrer d'abord au mois de novembre et de prendre un mois et quinze jours qui nous a permis de consolider, de réviser avant d'entamer cette année scolaire. Nous saluons la compréhension des enseignants de toute la communauté éducative qui a sollicité qu'on repousse les examens de quelques jours ou de quelques semaines. Ça montre que ces soldats de l'éducation, ces enseignants qui sont sur le terrain tiennent également à la réussite des élèves. Tout compte fait qu'aujourd'hui, nous avons réussi à démarrer cet examen dans d'excellentes conditions.

Pour le moment, au niveau organisation, ça se passe très bien. Nous n'avons pas entendu de problèmes quelque part et ce n'était pas évident, mobiliser 25000 enseignants, 1800 centres, pratiquement 11700 salles de classe au niveau du territoire national. C'est dire que c'est un examen extrêmement important, l'un des plus grands en termes de nombre. En tout cas, on est satisfait de ce qu'on a vu, ce qu'on a entendu à travers les autres académies».

KAOLACK : Plus de 19.000 candidats en quête d'un premier diplôme

La région de Kaolack, en similitude avec les autres circonscriptions du pays, a démarré hier, mardi 6 juillet les épreuves du concours d'entrée en sixième et du Certificat d'études Elémentaire (Cfee). Cette année, un effectif de 19.989 candidats, y compris ceux des écoles sénégalaises de Banjul, a été autorisé à participer à ce concours de mesure des performances après six années d'apprentissage dans les écoles publiques et privées. Ces candidats sont répartis autour de 142 centres d'examen sur l'ensemble des trois départements couverts par la région (Kaolack, Nioro et Guinguinéo) en plus du centre ouvert sur le territoire gambien. Il faut signaler qu'en cette première journée de composition, aucun incident n'a été mentionné, a rapporté l'Inspection académique de Kaolack.

Pour la plupart des potaches interrogés, des candidats, les épreuves sont abordables. En effet, dans les centres d'examen, toutes les mesures administratives et sécuritaires ont été prises et les entrées et sorties des candidats ou autre personne étrangère sont strictement contrôlées. Aussi face aux velléités d'une troisième vague de contamination à la covid 19, des dispositions plus hardies ont pour autant été prises pour le respect du protocole sanitaire sur l'ensemble des centres.

Car au-delà de la dotation obligatoire de masques et le respect strict de la distanciation sociale dans les salles d'examen, l'obligation de se laver les mains ou se servir du gel hydro alcoolique imposée à tous les candidats, personnels administratifs et surveillants, sont formellement de mise. Au moment où dans ce même principe d'organisation, d'importants lots de produits préventifs sont présentement stockés dans les centres d'examen, histoire de couvrir toutes ces personnes durant toute la durée du concours.

DIOURBEL : Les résultats attendus avant le démarrage du baccalauréat, selon Seydou Sy

Les épreuves du certificat de fin d'étude élémentaire (Cfee) et de l'entrée en 6e ont bien démarré ce mardi 6 juillet 2021 au niveau de l'Académie de Diourbel. La traditionnelle tournée des autorités administratives et académiques a permis de constater le respect des mesures barrières au niveau des centres d'examen.

Pour Seydou Sy, l'inspecteur d'académie de Diourbel, les résultats seront publiés avant le démarrage des épreuves du baccalauréat général prévu le 29 juillet prochain. Ils sont au total 19 160 candidats répartis dans 85 centres d'examen à subir les épreuves du Cfee et de l'entrée en sixième au niveau de l'Académie de Diourbel. Il y a 6281 pour Bambey, 5529 pour Diourbel et 7350 pour Mbacké. Sur les 19160 candidats, les 11789 sont des filles contre 7371 garçons.

Pour Seydou Sy, le pari de la scolarisation des filles a été gagné au niveau de Diourbel. « Il y a plus de filles à l'école et nous allons nous battre. C'est un pari que nous avons commencé à gagner depuis l'année dernière parce qu'il y avait l'année dernière, pour la première fois, plus de candidates au baccalauréat que de candidats », a-t-il dit.

Et de poursuivre, «après la fin de l'examen, le reste c'est un long processus car nous allons commencer à partir du 8 juillet les commissions de filoutage au niveau de chaque département, ensuite ce sera la phase correction et une fois cette phase terminée et les notes reportées par les IEF, on va les acheminer au niveau de l'Inspection d'Académie où la commission de saisie va faire le travail avec la contrainte majeure parce que sur instruction de Monsieur le Ministre, nous essaierons de donner les résultats du Cfee avant le démarrage des épreuves du baccalauréat, c'est-à-dire avant le 29 juillet 2021 .

La traditionnelle tournée des autorités administratives et académiques au niveau des centres de la commune de Diourbel Serigne Fallou Fall Ex Lonkite, Ecole Mbaye Sarr, Notre Dame des Victoires et l'école Mame Diarra a permis de constater le bon déroulement des épreuves Pour Mme Marème Pouye Hanne, l'adjointe au gouverneur chargé du développement, il y a un satisfecit dans l'ensemble surtout en ce qui concerne le respect des mesures barrières en vue de lutter contre la propagation de la covid 19. « Il y a une rigueur sur ce point. Il y a un dispositif de lavage des mains qui a été mis en place en plus du port des masques pour les élèves et le personnel administratif. Sur le plan de l'organisation, il n'y a pas eu d'incident qui nous a été signalé. Les quelques absents notés sont des candidats libres », a-t-elle déclaré.

SEDHIOU : Mesures barrières anti-Covid respectées, étanchéité des salles effective

L'administration des épreuves du Certificat de fin d'études élémentaires (Cfee) et de l'Entrée en sixième a bien démarré dans la région de Sédhiou, si l'on en croit les différents témoignages des autorités à l'issue de la tournée traditionnelle dans les centres d'examen. Les mesures barrières anti covid-19 sont respectées, constate-t-on ainsi que l'étanchéité des salles qui abritent les examens.

L 'examen du Certificat de fin d'études élémentaires (Cfee) et de l'Entrée en sixième a bien démarré à Sédhiou et dans ses deux autres départements que sont Bounkiling et Goudomp. « Tout se passe très bien dans les cinq centres d'examen que nous avons visités dans la commune de Sédhiou. Un seul surveillant est déclaré absent et parmi les élèves, 16 sont absents dont 4 candidats officiels. Nous avons constaté que les chefs d'établissement ont mis en œuvre les recommandations du Comité départemental de développement (CDD) consacré aux examens », a déclaré Saliou Faye, l'adjoint au préfet de Sédhiou, à l'issue de la tournée traditionnelle dans les différents centres d'examen de la commune de Sédhiou.

Et de poursuivre que « les salles de classe et les centres sont désinfectées par le service d'hygiène et les chefs de centre bien accueillis aussi ». Nouha Sarr, l'inspecteur de l'éducation et de la formation de Sédhiou rassure que les mesures barrières sont aussi respectées. « Nous remercions l'ensemble des acteurs du système qui ont contribué à la réussite de l'organisation de cet examen. On a veillé à ce que l'ensemble des centres d'examen disposent d'un dispositif de lave-mains, de gel et de masques pour prévenir tout risque de contamination au Covid-19 et Dieu merci que ces dispositions sont bien respectées », a-t-il dit.

Au sujet de l'hivernage qui a fini de s'installer dans la région, l'IEF de Sédhiou, Nouha Sarr a fait savoir que des dispositions idoines sont prises pour éviter tout désagrément éventuel. « Nous avons également travaillé à ce que dans tout le département de Sédhiou, les salles devant abriter les examens soient étanches de sorte que les élèves puissent composer dans de bonnes conditions même si une forte pluie venait à s'abattre sur la région », a-t-il relevé. Ces mêmes assurances nous sont parvenues de Bounkiling avec l'inspecteur Cheickou Sidibé et du côté de Goudomp avec son collègue Cheick Amadou Diarra qui ont tous rassuré des mesures prises contre le coronavirus mais aussi contre les intempéries en cas de pluie. A signaler que la région de Sédhiou compte 13.983 candidats pour 126 centres d'examen. Sur l'effectif global des candidats, 1.713 élèves ne disposent toujours pas d'extrait de naissance même s'ils sont autorisés à faire l'examen. Le département de Sédhiou compte 5.554 candidats, suivi de Goudomp avec 5.018 candidats et de Bounkiling avec 3.411 candidats.

KOLDA : Bon déroulement de la première journée

Rien de spécial à signaler pour cette première journée du Cfee et l'entrée en sixième au Fouladou. La crainte d'une matinée pluvieuse n n'a pas eu lieu. Pour cette année, l'IEF de Kolda compte 7 490 candidats dont 3576 garçons et 3914 filles répartis dans 55 centres d'examen créés dans le département, a fait savoir l'inspecteur départemental qui a effectué une visite de terrain en compagnie du préfet. L'autorité de signaler une hausse de 580 candidats par rapport à l'effectif de l'année dernière. A noter que l'école sénégalaise de la Guinée-Bissau a présenté cette année 50 candidats qui composent à l'école Saint Charles. L'un des candidats que nous avons rencontré, dit être confiant car « les épreuves ne sont pas trop difficiles ».

CFEE 2021 A SAINT-LOUIS : 20420 candidats sur les 20724 inscrits ont composé

La région de Saint-Louis compte au total 20708 candidats au Certificat de Fin d'Études Élémentaires (CFEE) dont 12300 filles et 8408 garçons répartis dans 143 centres d'examen. Au niveau de la circonscription de Saint-Louis Département, ce sont 2653 candidats qui composent en majorité des filles. Une occasion saisie par l'Inspectrice de l'Éducation et de la Formation Ndeye Selbé Badiane pour inviter les différents candidats à garder leur calme et bien se concentrer sur leurs épreuves et écrire lisiblement sans ratures.

La traditionnelle visite de centres d'examen a permis aux autorités administratives et académiques de la région, particulièrement du département de Saint-Louis, de constater le bon déroulement des épreuves de l'examen du Certificat de fin d'études élémentaires (Cfee). Aucun incident n'a été signalé dans tous les centres visités au niveau de l'Inspection de l'éducation et de la formation de Saint-Louis département qui compte 2659 candidats inscrits dont 1427 filles et 1232 garçons.

Cependant, sur ces 2659 inscrits, 37 candidats se sont absentés dont 23 filles et 14 garçons, soit un taux de présence de 98,61%. L'occasion a été saisie par l'Inspectrice de l'éducation et de la formation de Saint-Louis département pour inviter les différents candidats à bien se concentrer sur leurs épreuves. "Je suis entrée dans des salles pour partager avec les candidats et surtout pour les encourager parce qu'en ce premier jour, pratiquement tous leurs camarades font les mêmes épreuves dans tous les centres d'examen du pays.

Donc je leur ai demandé de garder leur calme et de ne pas être stressés car s'ils le sont, ils peuvent oublier des choses qu'ils ont apprises et bien comprises. Il leur faut aussi être concentrés et écrire lisiblement pour que les correcteurs puissent comprendre ce qu'ils ont écrit parce que la présentation est un critère de notation", a soutenu Mme Ndèye Selbé Badiane. Elle a précisé aussi que tous les candidats sont en règle car présentant tous des pièces d'état civil.

Une tournée à laquelle a pris part le premier adjoint au maire de la commune de Gandon, Kalidou Bâ, qui a invité les autorités académiques à œuvrer pour le maintien des filles à l'école après leur scolarisation. "Tout se passe super bien dans le déroulement des épreuves de cet examen du CFEE dans les trois centres que nous avons visités. Le corps enseignant est sur place et à l'heure, les élèves également.

Les conditions d'hygiène sont respectées et rien ne manque. Cependant, nous avons remarqué plus de filles que de garçons chez les candidats. Il est clair que les filles sont inscrites à l'école maintenant il reste à les conserver", a-t-il dit tout en se réjouissant que la commune de Gandon compte 1416 candidats sur les 2659 inscrits dans l'I.E.F de Saint-Louis département. La délégation de cette traditionnelle tournée était composée, en plus de l'Inspectrice, des membres de l'Union des CGE et les acteurs du système éducatif.

GRANDE PARTICULARITÉ DU CFEE A SAINT-LOUIS : Un candidat mal voyant compose en braille

La particularité de l'examen du CFEE de cette année, c'est que la région présente son premier candidat mal voyant qui compose au niveau de centre d'examen de l'École Boly Diaw. Un examen qui est assez spécial aux yeux de l'inspection de l'éducation et de la formation de Saint-Louis Commune, en l'occurrence l'inspecteur Amadou Al Ousseynou Sarr. "Il s'agit d'un enfant déficient visuel qui était déjà dans cet établissement accompagné par un personnel préparé par rapport à ça. Ce candidat est en train de faire l'examen dans les mêmes conditions que ses camarades au niveau du même centre, sur la même liste d'appel mais seulement avec des épreuves traduites en méthode braille. Et la correction va se faire sous l'anonymat avec les mêmes copies des autres candidats du département. Cela a été un cas particulier parce que c'est une innovation", a-t-il fait savoir en marge de la traditionnelle visite des centres d'examen organisée au niveau de l'Inspection de l'éducation et de la formation de Saint-Louis commune.

MBOUR - CFEE ET ENTREE EN SIXIEME : Bon déroulement des épreuves

Les examens du certificat de fin d'études élémentaires et de l'entrée en sixième de l'année académique 2020 /2021 ont connu hier un déroulement correct dans les 73 centres regroupant 13747 candidats de l'inspection de l'éducation et de la formation de Mbour 1. Comme partout dans le pays, l'observation des dispositions anti-covid est ressentie dans l'atmosphère des centres d'examen. Des informations recueillies auprès de l'Ief 1 nous ont fait du respect de règles un candidat par table-banc sous l'œil vigilant de deux surveillants par salle. En plus, les potaches ont fait la journée continue pour aborder ce matin les dernières épreuves : compétences, ressources ... Des candidats du centre Cheikh Mbaba Sow de Mbour ont jugé les premières très abordables surtout la production écrite. L'Ief de Mbour 1 croule sous le poids du gigantisme par son nombre d'écoles, d'élèves, de candidats et de centres d'examen. Elle couvre la zone littorale du département de Mbour et reçoit le plus grand nombre d'apprenants.

MATAM : Une forte présence des filles qui se situe à 63,67 % notée

Les épreuves de l'examen du certificat de fin d'études élémentaires (CFEE) et de l'entrée en sixième, n'ont pas connu de retard, hier, matin dans la région de Matam, malgré la pluie qui s'est abattue sur la zone dès les premières heures de la matinée. Comme l'année passée, l'académie enregistre encore une forte présence des filles qui se situe à 63,67 % avec respectivement 68,40 % pour le département de Kanel, 60,79 % pour celui de Matam et 60,21 % pour Ranérou.

Débutée depuis hier, mardi 6 juillet, sur l'ensemble du territoire national, l'édition 2021 du Certificat de fin d'études élémentaires (Cfee) et de l'Entrée en sixième, a connu un début très satisfaisant dans la région de Matam de l'avis de l'adjoint au gouverneur chargé des affaires administratives et de l'inspecteur d'académie, à l'issue de la traditionnelle visite dans les centres d'examens qui est attribuée cette année aux centres pilotes des communes de Matam, Ourossogui et Ogo.Ainsi, sur l'ensemble des écoles visitées, la délégation s'est rendue compte que toutes les dispositions envisagées lors des précédentes rencontres de coordinations, ont été strictement respectées.«Malgré la pluie de ce matin, il est heureux de constater que l'examen du (CFEE) et le concours de l'Entrée en sixième se déroulent normalement. Nous craignions des problèmes d'étanchéité, d'inondations.

Au niveau des rencontres dédiées à la préparation des examens, nous avons bien discuté sur les mesures anticipatives et pratiques pour parer à toute éventualité notamment à la pluviométrie», a fait remarquer l'adjoint au gouverneur, Cheikh Amadou Ndoye. Après avoir magnifié le dynamisme des autorités académiques, l'autorité administrative qui a salué la sécurisation des centres d'examen et l'effectivité de l'application de toutes les mesures restrictives contre le Coronavirus notamment le port obligatoire de masque, le dispositif de lavage des mains et les règles de la distanciation, a appelé au maintien et à la consolidation des acquis. L'inspecteur d'académie Mbaye Babou qui a salué à son tour, la bonne organisation de l'examen, a rappelé l'interdiction du téléphone portable pour tous les examens, avant de demander aux parents d'élèves de veiller à ce que les candidats s'inscrivent au respect de ces dispositions.

Au niveau du Bureau des Examens et Concours de l'Académie de Matam, les effectifs des inscrits portent cette année sur 10113 candidats parmi lesquels figurent 6439 filles. La région de Matam compte 83 centres d'examen répartis dans trois Inspections de l'Education et de la Formation (IEF). A savoir, l'Inspection de l'Education et de la Formation de Matam qui a 5793 candidats (dont 3522 filles), répartis dans 46 centres, l'Inspection de l'Education et de la Formation de Kanel avec 3855 candidats (dont 2637 filles), pour 32 centres et l'IEF de Ranérou Ferlo qui dispose de 4 centres pour 465 candidats (dont 280 filles). Comme l'année passée, l'académie enregistre encore une forte présence des filles qui se situe à 63.67 % avec respectivement 68.40 % pour le département de Kanel, 60.79 % pour celui de Matam et 60.21 % pour Ranérou.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X