Congo-Brazzaville: Centenaire du PCC - Denis Sassou N'Guesso loue les progrès accomplis par la Chine

Le président de la République, Denis Sassou N'Guesso, a salué le rôle joué par le Parti communiste chinois (PCC) et ses dirigeants dans l'accomplissement des progrès multiformes, qui font aujourd'hui de la Chine un acteur indispensable à « la construction d'une communauté de destin dédiée au bien-être des peuples ». Le chef de l'Etat congolais s'exprimait, le 6 juillet, à l'occasion du sommet réunissant pour son centenaire les dirigeants du PCC et d'autres formations politiques du monde.

Rappelant les liens historiques qui unissent le PCC et le PCT (Parti congolais du travail) dont il préside le comité central, Denis Sassou N'Guesso a noté que sur leur parcours les deux partis « ont soutenu, en bonne intelligence et avec détermination, les processus de décolonisation et de libération nationale en Afrique ». Il a en outre mentionné la convergence de vues des deux organisations politiques au pouvoir en Chine et au Congo, sur « les questions internationales ou de politique étrangère », marquée par « le respect de la souveraineté des Etats, la non-ingérence dans les affaires intérieures des Etats, le multilatéralisme, la coopération gagnant-gagnant ».

Pays ayant œuvré à l'amélioration des conditions de vie de sa population, la Chine, a souligné le président la République, est sur la voie de la prospérité et du développement, les résultats en matière de santé publique, d'éducation, de lutte contre la pauvreté étant les plus élogieux. Ils s'expriment entre autres par « la fin de l'extrême pauvreté pour 800 millions d'habitants », grâce à la mise en œuvre du « noble objectif fixé par le PCC », a-t-il poursuivi.

A propos de la mobilisation des dirigeants chinois en rapport avec la pandémie de Covid-19, le chef de l'Etat a rappelé le « succès éclatant » que représente pour leur pays et pour l'humanité la production du vaccin par la Chine : « Aujourd'hui l'œuvre de progrès menée par la Chine impacte l'économie mondiale », a insisté Denis Sassou N'Guesso ajoutant : « Le monde d'aujourd'hui et de demain ne peut être envisagé sans la Chine ».

Le président de la République a saisi l'occasion pour réitérer la disponibilité du Congo à consolider ses relations d'amitié et de coopération avec la Chine. Il a annoncé l'élaboration en cours d'un plan national de développement pour la période 2022-2026, en adéquation avec son projet de société « Ensemble poursuivons la marche ! ». D'après le chef de l'Etat, celui-ci sera « intégralement centré sur les attentes réelles des populations ». Et de se féliciter pour terminer, comme au début de sa prise de parole, de la longue expérience commune menée par les deux pays depuis 1964.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X