Cote d'Ivoire: L'éditorial de Venance Konan - Simone, Laurent, trois buts à zéro

opinion

Où en sommes-nous dans le match qui oppose Simone et Laurent Gbagbo ? À mon avis, Simone mène actuellement par trois buts à zéro. Reprenons l'histoire du vaudeville baptisé « Gbagbo Novelas » là où nous nous étions arrêtés. Laurent revient donc de son exil et de son acquittement par la Cour pénale internationale aux bras de Nady Bamba, sa « seconde épouse » avec qui il vivait à Bruxelles après sa sortie de prison, alors que Simone, son épouse légitime, l'attend à Abidjan.

Simone va l'accueillir à l'aéroport et se fait volontairement humilier par Laurent devant le monde entier. Cela met en transe toutes les femmes trompées et humiliées de Côte d'Ivoire, et Dieu sait combien il y en a dans ce pays, et qui font comprendre à Laurent qu'elles sont en colère. Simone marque ainsi un but contre Laurent. Celui-ci, fâché de s'être fait avoir comme un bleu, annonce deux jours plus tard qu'il a demandé le divorce avec Simone.

Deuxième but de Simone, par auto-goal de Laurent. Laurent Gbagbo a marqué contre lui-même. La plus grande partie de ses militants, hommes et femmes, se demande si l'annonce de son intention de divorcer devait être son premier acte après son retour au pays . Que lui a donc fait Simone de si grave entre leur arrestation le 11 avril 2011 et son retour au pays, pour que l'annonce de leur divorce soit sa priorité ? On le met en parallèle avec Mandela qui a attendu quand même quelques années avant de divorcer de Winnie.

Quelques jours plus tard, Laurent va dans son village de Mama, et là devant ses parents et toute sa communauté, il vante les mérites de sa « petite femme » Nady qui lui aurait donné de l'argent pour manger et lui aurait rendu visite durant tout le temps de son incarcération. Bon nombre de ses partisans font remarquer que Simone aurait été bien en peine de lui donner de l'argent et de lui rendre visite en prison, vu qu'elle-même était aussi en prison en Côte d'Ivoire et recherchée par la Cour pénale internationale.

Laurent ne dit pas une seule fois le nom du Président Alassane Ouattara qui lui a permis de revenir au pays, ne dit rien de ses compagnons qui sont morts, en prison, ou en exil pour lui, pas un mot sur la réconciliation qu'il est censé incarner. Et évidemment, pas un seul mot sur Simone qui a écrit l'histoire du Front populaire ivoirien avec lui, qui a fait la prison à plusieurs reprises avec lui, subi les bombes avec lui, et dont tout le monde a gardé le souvenir de son humiliante arrestation le 11 avril 2011. Après Mama, Laurent s'envole pour Kinshasa avec sa « petite femme Nady », et l'on voit sur les réseaux sociaux et dans des journaux des images de leur bonheur.

Côté cœur, tout va donc très bien pour l'homme Laurent Gbagbo. Sur le plan politique, il a été annoncé que le 10 juillet, dès son retour de Kinshasa, il ira rencontrer son nouveau compère Henri Konan Bédié à Daoukro, et ce ne sera certainement pas pour remercier ou féliciter Alassane Ouattara. Pendant ce temps...Pendant ce temps, Simone a pris le temps d'enregistrer une vidéo dans laquelle aucun mot n'est dit au hasard, et où elle dit tout ce que Gbagbo aurait dû dire et n'a pas dit.

Elle commence par louer le Seigneur pour avoir ramené Laurent Gbagbo vivant parmi les siens, et remercie les Ivoiriens pour l'accueil qu'ils lui ont réservé. Ensuite elle remercie le Chef de l'État Alassane Ouattara d'avoir permis ce retour, et plaide pour qu'il continue de poser de tels actes forts de réconciliation et d'apaisement, en faisant revenir Blé Goudé et tous les autres exilés et en libérant tous ceux qui sont en prison pour la crise post-électorale et pour les évènements de la dernière élection présidentielle. Puis elle appelle au dépassement des rancunes, des douleurs et des colères pour se concentrer sur l'essentiel qui est l'avenir de notre pays. « Frères et sœurs, dit-elle, aujourd'hui le temps est favorable pour la manifestation de l'Amour avec grand A envers tous les concitoyens, peu importe leur ethnie, leur religion ou obédience politique. Le temps n'est plus aux imprécations ».

Histoire de dire à l'autre: « Pendant que toi tu es encore dans tes histoires de jupons, moi je suis dans l'Amour envers tout le peuple ivoirien, je me concentre sur ma vision pour la Côte d'Ivoire. » Et elle ajoute : « Ne quittons pas notre place, restons calme et gardons notre sang-froid. L'essentiel est encore à venir. » Traduction : « S'il y en a qui perdent leur esprit devant un caleçon, moi je reste sereine. »

Elle remercie aussi tous ceux qui lui ont témoigné leur affection à l'occasion de son anniversaire et fait remarquer au passage qu'elle a été aussi célébrée dans plusieurs pays africains, en France, au Canada ou en Angleterre où même des plateaux télé lui ont été consacrés. Histoire de dire à l'autre qu'elle aussi a une audience internationale qui dépasse le simple Congo-Kinshasa. Qui des deux s'est montré le plus responsable sur les plans humain et politique ? Trois buts à zéro pour Simone.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X