Maroc: Le ministère de la Santé met en garde contre la détérioration de la situation épidémiologique

Rabat — Le ministère de la Santé a mis en garde, mercredi, contre la détérioration de la situation épidémiologique, après l'observation d'une accélération des contaminations au nouveau coronavirus (Covid-19) pour la deuxième semaine de suite.

"Pour la deuxième semaine de suite, le système national de veille et de surveillance épidémiologique enregistre une accélération des nouveaux cas de Covid-19 et une hausse des cas graves, chose qui laisse présager une nouvelle détérioration de la situation épidémiologique en cas de persistance de l'indifférence des citoyens, la négligence et le non-respect des mesures de précaution et des gestes barrières", a prévenu le ministère dans un communiqué.

Cette situation préoccupante intervient dans le sillage de la levée des restrictions sur les voyages internationaux et de la reprise des activités sociales, sportives et culturelles, doublées de l'assouplissement avancé des restrictions du confinement nocturne et des déplacements internes, a-t-il fait observer.

Afin d'éviter le recours au durcissement des mesures, le ministère a appelé les citoyennes et les citoyens à ne pas sous-estimer la menace qui guette le pays, surtout après l'apparition des cas de variants mutants qui se propagent rapidement et qui sont très contagieux.

Le système de veille génomique a, en effet, détecté de nombreux cas résultant de variants mutants du virus SARS-CoV, dont 43 cas causés par le mutant Delta dans quatre régions du Maroc, poursuit-on.

A la lumière de toutes ces données, il a été constaté malheureusement un relâchement total, voire l'absence du respect des mesures préventives et des gestes barrières les plus simples et qui ne coûtent rien, en dépit des alertes continues lancées par le ministère de la Santé, qui précise que la prise des deux injections du vaccin contre la Covid-19 n'empêche pas la possibilité d'être contaminé et de transmettre le virus.

L'immunité collective requiert la vaccination de plus des deux tiers de la population au moins, ce qui rend obligatoire la poursuite de l'observation et du respect des mesures préventives pour les personnes vaccinées ou non, soutient le communiqué.

En conséquence, le ministère appelle l'ensemble des citoyens à respecter scrupuleusement les mesures de précaution, notamment la distanciation sociale, l'évitement des rassemblements inutiles, le port correct du masque, la désinfection des mains avant de toucher la bouche, le nez ou les yeux, le lavage fréquent des mains avec de l'eau, du savon ou de solutions hydroalcooliques.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X