Kenya: Polémique après une cérémonie présidentielle en plein couvre-feu

Le président Uhuru Kenyatta a inauguré cinq hôpitaux dans la zone métropolitaine de Nairobi, la capitale. Des établissements qui resteront ouverts 24h sur 24. Or ces cérémonies se sont tenues pendant la nuit, alors que le pays applique un couvre-feu pour limiter la propagation du Covid-19. En voyant les images, les Kényans ont vivement réagi, notamment sur les réseaux sociaux.

Les KOT ont encore frappé. Les Kényans sur Twitter n'ont pas pu s'empêcher de commenter allègrement les images d'Uhuru Kenyatta en train de couper des rubans et de visiter de nouveaux hôpitaux en pleine nuit, alors que les habitants sont censés rester chez eux à partir de 22h. « Pourquoi viole-t-il les horaires ? Il doit respecter ses directives », a réagi un internaute. « Il devrait dès demain être arrêté et présenté devant un tribunal », a commenté un autre.

Voyant la polémique enfler, le chef de l'État a même été contraint de réagir. « Nous l'avons fait la nuit pour deux raisons. D'abord nous voulions être sûrs de respecter les protocoles. Ça aurait été impossible de faire ça la journée à cause du nombre de personnes présentes. Ensuite nous avons découvert que les hôpitaux de Nairobi ouvraient à 8h et fermaient à 18h. Or si quelqu'un tombe malade plus tard, le seul hôpital accessible était l'hôpital national Kenyatta »

Avides de réseaux sociaux et très connectés, les Kényans sont connus pour être des commentateurs très réactifs sur Twitter, où ils manient souvent humour, sarcasme et ironie. Comme cet internaute qui a écrit qu'Uhuru Kenyatta « devrait maintenant lever le couvre-feu, car il voit à son tour l'importance de travailler la nuit ».

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X