Cote d'Ivoire: Hommage à Amadou Gon Coulibaly - La population invitée à cultiver l'amour, la tolérance et la fraternité d'AGC

8 juillet 2020-8 juillet 2021. Cela fait un an que le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a été arraché à l'affection des siens et à la nation. Le Conseil supérieur des imams et des affaires islamiques (Cosim) a organisé une prière pour le repos de son âme, hier, à la grande mosquée de la Riviera Golf. Prière qui a été marquée par une lecture coranique aux environs de 17h. C'était en présence de la famille; du couple présidentiel, Alassane et Dominique Ouattara, d'une forte délégation des membres du gouvernement, de guides religieux et de l'association des musulmanes.

La vie exemplaire d'AGC a fait tache d'huile. C'est pour cela que le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, le général Vagondo Diomandé, a, au nom du Chef de l'État, déclaré que le Président Alassane Ouattara invite toutes les populations qui vivent en Côte d'Ivoire, tous ceux qui ont connu le défunt à l'imiter en cultivant l'amour, la tolérance et la fraternité, afin que la Côte d'Ivoire, « notre beau pays, poursuive sa marche vers le développement ». Car le plus bel héritage que laisse AGC, c'est son combat inlassable pour la cohésion nationale, pour la paix sociale, à travers son sens inné de l'ouverture et du consensus qu'il a manifesté dans la conduite exemplaire des différentes phases du dialogue politique qu'il a eu à mener.

Le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité n'a pas manqué de souligner dès sa prise de parole qu'un an après le décès de l'ancien Premier ministre, la douleur reste toujours vive. Il a cependant déclaré : « Nous devons toujours nourrir notre foi pour le devoir de souvenir et de prières pour le repos de son âme». Il a aussi fait savoir que le Président de la République, en sa qualité de chef de la famille Gon Coulibaly, a voulu être à cette cérémonie aux côtés des hommes de Dieu et manifester sa compassion à tout le peuple ivoirien pour la perte cruelle de cet infatigable travailleur, cet homme de valeur, de devoir et de foi. Aussi a-t-il demandé à tous les croyants de se rappeler du verset 185 de la sourate 3 dans lequel Dieu prend soin d'avertir les hommes en ces termes : « Toute âme goûtera à la mort ». Cette citation est, selon lui, un acte de foi en la bienveillance d'Allah. Mais aussi un acte de foi pour le croyant à accepter dignement la perte d'un être cher, avec la certitude que le bien et le mal sont à Allah. « Le Président Ouattara demande à chacun d'accepter la disparition de ce grand serviteur de l'État, son fils Amadou Gon Coulibaly et de continuer à formuler des prières pour que Dieu lui accorde le pardon de ses péchés et le reçoive dans son paradis », a-t-il souligné.

Amadou Coulibaly, porte-parole du gouvernement, a annoncé les dons de la famille. La mère de l'illustre disparu, Hadja Fatoumata Coulibaly; sa femme, Assétou Gon Coulibaly et ses enfants ont réuni plus de 3 millions de FCfa et des sacs de riz pour le Cosim. Le Président de la République a fait don de sept millions: cinq millions pour les lecteurs du Coran et deux millions pour la grande mosquée. Le ministre a particulièrement demandé au Cosim de prier pour le Président de la République afin que Dieu lui donne la santé et la force pour diriger le pays, comme il le fait si bien depuis 2011. Amadou Coulibaly a également demandé des prières pour tous les collaborateurs du Chef de l'État. Il a remercié ce dernier pour ses visites régulières à Hadja Fatoumata Coulibaly qui sont pour la famille un témoignage éloquent de son amour pour le défunt.

Avant la prière finale, le Cheick Ousmane Diakité a souhaité que les valeurs que le Premier ministre Amadou Gon a incarnées ne tombent pas dans l'oubli, mais qu'elles soient une source d'inspiration pour les jeunes générations.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X