Afrique: Les conditions économiques et matérielles des prêtres au centre du Congrès Extraordinaire du Clergé Ivoirien

Yamoussoukro — Le sacerdoce vécu hier n'est pas le même vécu aujourd'hui. Les temps ont changé et les exigences augmentent. Les graves crises économiques que connaissent les pays africains rendent précaire la situation financière et matérielle des prêtres locaux. N'étant pas des "travailleurs dépendants", ils vivent de la charité des fidèles, qui deviennent à leur tour de plus en plus pauvres.

Le Père Donald Zagore, prêtre de la Société des Missions Africaines (SMA), a parlé du Congrès Extraordinaire du clergé ivoirien, qui a débuté le 7 juillet et se terminera le dimanche 11 à Yamoussoukro.

"Le débat qui se déroule dans la capitale politique du pays - précise le théologien à Fides - a été mis en place pour aborder le problème des conditions économiques et matérielles des prêtres ivoiriens. C'est un problème énorme qui ne concerne pas seulement l'Église de Côte d'Ivoire, mais toute l'Afrique". Le prêtre parle d'une chaîne de pauvreté qui prend de plus en plus de force et face à laquelle il faut réagir avec force.

"Aujourd'hui, l'Église de Côte d'Ivoire travaille sur un programme national de péréquation, afin de permettre à tous les prêtres du pays d'avoir un salaire qui éviterait les grandes différences entre ceux qui vivent dans un état de précarité évident et ceux qui vivent dans un luxe débridé, ainsi que de promouvoir et d'encourager un esprit de solidarité entre les différents diocèses."

"Il s'agit d'une initiative louable qui doit être saluée et encouragée. Il faudra cependant aller plus loin pour jeter les bases d'une réflexion profonde sur la théologie sacerdotale dans le contexte économique et politique de l'Afrique d'aujourd'hui", conclut le père Zagore.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X