Afrique: Huawei poursuit ses engagements pour une Afrique plus verte et connectée

Adnane BEN HALIMA, Vice-président en charge des relations publiques de la région Méditerranée de Huawei Northern Africa.
9 Juillet 2021

Le Vice-Président en charge des relations publiques pour la région Méditerranée de Huawei Northern Africa a rappelé la contribution du géant du numérique pour la production d'énergies vertes sur le continent africain.

M. Adnane BEN Halima l'a fait savoir lors de la conférence de presse CSD Report - Tech & Sustainability tenue ce jeudi 8 juillet en ligne.

Ce face-à-face virtuel avec les journalistes a permis de faire savoir que Huawei vient également de publier son rapport 2020 sur le développement durable, et le Président du Groupe Liang HUA a fait une annonce au sujet du programme Seeds for the Future 2.0.

Selon lui, 150 millions de dollars seront investis dans le développement de talents numériques au cours des cinq prochaines années, pour un programme qui devrait bénéficier à plus de 3 millions de personnes supplémentaires.

Alors que l'Afrique entame sa transformation numérique, estiment les responsables de Huawai, le défi énergétique est plus que jamais installé comme thématique prioritaire pour l'ensemble des États du continent.

A leur croire c'est dans cette veine que la multinational a souhaité réunir des acteurs du digital de premier plan issus dans le cadre d'un webinaire portant sur ces enjeux.

Pour eux, l'objectif est de renforcer, partout en Afrique, la prise de conscience face à ces thématiques économiques et environnementales.

A cet effet, présent sur le continent depuis plus de vingt ans, le Groupe assure travailler au désenclavement du continent et à la formation aux enjeux du numérique.

Une mission qu'elle mène en proposant ses solutions innovantes SmartGrids, PowerCube 1000 et RuralStar, l'entreprise connecte les zones reculées aux réseaux électriques et haut débit.

Le communiqué relate les propos de Adnane Ben Halima à ce sujet qui déclare que « la révolution numérique africaine repose à la fois sur des infrastructures solides, et sur l'éducation de nos jeunes aux enjeux digitaux. Pour assurer une transformation numérique réussie, nous devons continuer d'investir dans ces domaines ».

Pour créer un monde plus inclusif et plus écologique, Huawei dit travailler main dans la main avec l'ensemble de ses partenaires sur le continent.

Ce géant du numérique estime que la synergie entre le secteur privé et le secteur public est devenue essentielle, pour que toute la société relève le défi climatique.

« Le changement climatique et environnemental est devenu un énorme défi pour notre survie et notre développement. C'est ensemble que nous devons définir l'avenir que nous voulons pour le continent africain », a rappelé Adnane Ben Halima.

Pour Huawei, lit-on dans le communiqué, l'essor d'une Afrique connectée peut répondre à une grande partie des 17 Objectifs de Développement Durable (Odd) des Nations Unies.

A l'en croire, elle s'est ainsi pleinement investie aux côtés de ses partenaires en Afrique pour faire converger la révolution numérique et l'atteinte de ces objectifs.

En matière d'énergies renouvelables, Huawei dit avoir déployé la solution innovante RuralStar au Sénégal, en Guinée, au Cameroun, en Côte d'Ivoire et au Burkina Faso, réduisant considérablement les coûts de construction et de déploiement du réseau dans les zones reculées.

Enfin, souligne le communiqué, pour que l'Afrique soit prête à relever le défi climatique, Huawei poursuit ses investissements dans l'éducation et la formation des futurs talents du numérique, en mettant en place de nombreux programmes éducatifs comme ICT Academy et TECH4ALL pour consolider la force numérique africaine.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X