Afrique: Urgence du travail, le Pape Tawadros promeut un accord avec le gouvernement pour combattre ensemble le "fléau du chômage"

Le Caire — Le chômage est le fléau caché qui coupe le souffle et l'énergie existentielle des jeunes générations de nombreux pays aux prises avec les opportunités et les contradictions de la mondialisation économique. En Egypte, une nation où les jeunes représentent un pourcentage important de la population, le travail d'urgence représente un sérieux lest pour tous les projets de développement et expose les multitudes de jeunes au risque de vivre dispersés à la merci de la propagande extrémiste, ou de subir l'attrait des gains faciles promis par les activités criminelles.

Dans ce scénario critique, le Patriarche copte orthodoxe Tawadros II vient d'assister à la signature de deux accords de coopération entre le ministère égyptien du travail et les organisations sociales et caritatives liées au Patriarcat, accords visant à mettre en œuvre des initiatives concrètes pour lutter ensemble contre le "fléau" social du chômage (définition du Pape Tawadros) et surtout encourager les jeunes dans la recherche de parcours de travail décent. Les deux protocoles d'accord ont été signés hier, jeudi 8 juillet, en présence du Patriarche copte et de l'ingénieur Mohamed Ahmed Saafan, ministre égyptien du travail, lors d'un acte officiel organisé au siège du Patriarcat au Caire.

Les deux accords visent à promouvoir, par le biais d'initiatives concrètes, une "culture du travail" et une activité entrepreneuriale adéquates, ainsi qu'une connaissance appropriée des concepts de santé au travail visant à diffuser une conscience adéquate de la nécessité de toujours garantir la sécurité des travailleurs dans les activités et les lieux de travail.

Les protocoles d'application des accords prévoient également le renforcement et la valorisation adéquate des centres de formation et d'insertion professionnelle affiliés tant aux administrations publiques que directement aux organismes ecclésiastiques impliqués en première ligne dans les activités de service social et de solidarité. En particulier, les accords prévoient une synergie totale entre les agences gouvernementales et les organismes ecclésiaux dans la création de cours de formation professionnelle à garantir chaque année à 800 filles et garçons pour faciliter leur entrée dans le monde du travail. Les cours de formation prévus par les accords garantiront aux participants l'obtention d'un certificat valable comme qualification à inclure dans le curriculum à soumettre aux entreprises à la recherche de personnel qualifié. Les accords - également rapportés par le site d'information ecclésial Copts Today - prévoient également la création d'un "forum" chargé de rapprocher l'offre et la demande sur le marché du travail chaotique et la régularisation des travailleurs qui, jusqu'à présent, effectuaient des travaux dans les installations de l'église sans pouvoir bénéficier des services garantis aux employés par le système de sécurité sociale de l'État.

Dans le cadre de l'acte officiel de signature des accords, le Pape Tawadros a souligné l'importance de la collaboration entre les institutions publiques et les organismes ecclésiaux, visant à répondre aux besoins réels de tous les citoyens égyptiens. Le Patriarche a ajouté des considérations lucides et réalistes concernant l'urgence du travail, en soulignant que la mondialisation et le développement des outils numériques et technologiques, s'ils ne sont pas gérés avec le bien des personnes et des peuples comme critère dominant, finissent par avoir un impact négatif sur le monde du travail, exposant surtout les jeunes générations au risque d'être décimées par le "fléau du chômage".

A l'issue de la rencontre, le Pape Tawadros a offert au ministre du Travail une icône de la Sainte Famille.

La signature d'accords de collaboration avec des entités publiques et gouvernementales pour faire face aux urgences sociales, comme celles de sortir de la pauvreté et de gérer les phénomènes migratoires, est désormais une pratique éprouvée par les groupes et les institutions liés à l'Église copte. Elle confirme l'attitude de cette Église à témoigner de l'Évangile dans la vie quotidienne du peuple égyptien, conditionnée par des urgences réelles et vitales, comme celle de trouver un emploi décent pour subvenir à ses besoins et à ceux de sa famille.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X