Tunisie: Entretien avec Mehdi CHAKROUN, Founder & CEO de Kenaz Advisory - L'investissement par la grande voie

10 Juillet 2021

Le modèle du manager traditionnel n'est plus approprié. Il est nécessaire de faire preuve d'innovation pour améliorer le rythme de l'invesstissement.

Le cabinet de Conseils Kenaz Advisory se focalise sur la recherche de financement pour l'investissement et le développement des activités des PME sur le continent africain, de même que le Conseil Corporate et le développement Business. Le champ d'activité s'étend sur la Tunisie et l'Afrique principalement et tourne sur plusieurs axes de développement : le Développement des Affaires et Financement, le Développement de Stratégie d'entreprise, le Développement du Management, le Développement Durable et le Développement des Capacités. Plus de détails avec Mehdi Chakroun, Founder & CEO de Kenaz Advisory. Interview.

Dans quels secteurs, des conseils sont- ils sollicités ?

Nous travaillons avec toutes les PME ambitieuses ayant un besoin pour le développement de leurs activités en local ou en Afrique ou à l'international, tout secteur confondu.

Actuellement, nous ciblons le domaine des énergies renouvelables, des services, de l'agroalimentaire, des commerces et de distribution, de la santé, mais nous comptons élargir notre spectre sur d'autres secteurs, notamment le secteur technologique, le secteur du textile et le secteur du tourisme.

Dans une activité concurrentielle comme la vôtre, comment comptez-vous vous démarquer et susciter la confiance des clients ?

Nous avons une approche collaborative et non d'expertise Top-down avec nos clients que nous considérons partenaires. Nous nous approprions leurs projets et nous travaillons conjointement en tant que partie prenante de l'entreprise. Cela créera une dynamique de conduite participative, facilitera les échanges mutuels et rendra plus rapide l'atteinte des objectifs attendus.

La pluridisciplinarité et l'expertise dans le domaine stratégique sont nos atouts pour répondre à toute demande de nos partenaires. Notre démarche d'être toujours présents et notre stratégie de maîtriser les outils du digital nous permettent d'être très proches de nos partenaires et de garantir la continuité de leurs projets particulièrement dans une conjoncture où la continuité des affaires s'avère le challenge No 1.

Dans votre démarche de développement des affaires et de financement qui inclut un certain nombre de produits, quels sont les critères des clients que vous ciblez ?

Nous ciblons toutes les entreprises ayant un besoin d'extension de leurs activités, d'internationalisation sur l'Afrique et de développement de leurs unités, et ce, pour augmenter leur production et/ou acquérir de nouveaux marchés. Nous collaborons, également, avec les bailleurs de fonds et les établissements de finances pour cibler des opportunités d'investissement.

Comment valoriser la notion du travail collectif?

Notre service repose sur l'expertise du cabinet dans la stratégie et le management, et ce, à travers nos experts partenaires dans plusieurs métiers et disciplines afin d'offrir un service personnalisé qui répond au mieux aux attentes de nos clients. Il s'agit d'une étude de la nature du besoin du client et de son profil et, à partir de ce constat, nous élaborons une stratégie de travail adéquate au profil de l'entreprise partenaire.

De plus, nous nous démarquons par l'adoption d'une approche de matching d'opportunités afin de connecter l'entreprise avec les acteurs de l'écosystème où elle œuvre.

Comment améliorer le rendement à tous les niveaux ?

Il est fini le temps du manager "boss". Un manager doit donner l'exemple et inciter les autres à être passionnés par leurs rôles dans l'entreprise. C'est cet esprit qui lui donne le rôle de leader.

A mon avis, un manager doit vivre des expériences, connaître des gloires et aussi des périodes d'échecs avant d'occuper le poste de manager.

Ces phases vécues, en effet, lui serviront de réservoir de "lessons learned" ou de leçons apprises lors de son parcours, le rendant plus équipé pour bien orienter les autres et les influencer. D'ailleurs, les entreprises les plus glorieuses sont celles où le manager est un leader-fédérateur; car «aucun de nous, en agissant seul, ne peut atteindre le succès»-, disait Nelson Mandela.

Aujourd'hui, le modèle du manager traditionnel comptant uniquement sur le pouvoir de sa position hiérarchique dans la société a bien montré ses failles et ses limites dans la sphère entrepreneuriale.

C'est pour cela, et face à un monde qui change et qui évolue chaque jour, je pense qu'il y a deux composantes importantes garantes de la pérennité de l'entreprise : la première étant la vision claire que le manager doit avoir en plus d'être résilient, confiant et novateur ; la deuxième est que le succès de l'entreprise ne peut être assuré que par la fidélisation de ses collaborateurs à travers la confiance, l'empathie, la communication et l'épanouissement. C'est le management par la bienveillance.

Je termine mon intervention avec une citation : «Il n'existe pas de problèmes dans la nature, mais seulement des solutions car l'état naturel est un état adaptatif donnant naissance à un système cohérent».

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X